Jeudi, 19 Octobre 2017
Dernières nouvelles
Principal » Hollande sort de sa réserve pour fustiger la "mode Mélenchon"

Hollande sort de sa réserve pour fustiger la "mode Mélenchon"

15 Avril 2017

Emmanuel Macron est à égalité avec Marine Le Pen au premier tour tout en distançant François Fillon et Jean-Luc Mélenchon et possède une avance de 24 points sur la candidate d'extrême-droite au second tour. Il a par ailleurs annoncé le lancement à partir de ce lundi d'une " web radio France insoumise appelée Les Jours heureux", qui émettra jusqu'au vendredi 21 avril minuit, date de la fin officielle de la campagne, entre 8h et 9h puis entre 22h et minuit. Sputnik a posé la question au politologue Olivier Rouquan. Alors qu'il était crédité de 18% des intentions de vote au premier tour, le candidat de la France Insoumise n'a récolté que 11% des voix au premier tour. Dit autrement, un candidat de gauche.Tandis que pour Jean-Luc Mélenchon, il est un homme de droite.

"Il y a un péril face aux simplifications, face aux falsifications, qui fait que l'on regarde le spectacle du tribun plutôt que le contenu de son texte", attaque le président de la République, cité dans Le Point à paraître ce jeudi 13 avril.

-S'il est présent au second tour, Jean-Luc Mélenchon est en tête des intentions de vote exprimées face à Marine Le Pen et François Fillon mais il serait battu par Emmanuel Macron.

Mais en quoi consiste le secret de cette brusque montée en popularité?

En retrait depuis le début de la campagne, François Hollande multiplie les sorties médiatiques à quelques jours du premier tour du scrutin.

Une envie soudaine de secouer Emmanuel Macron, Pierre Gattaz, François Fillon ou Patrick Balkany? Un "piège" tendu par les journalistes, balayait mardi sur France Info, Yannick Jadot, le vainqueur de la primaire d'Europe Ecologie-Les Verts rallié au candidat PS. L'écologiste tenait lui aussi des propos très durs à l'encontre du leader de la France Insoumise: "Ce que je vois dans le discours de Jean-Luc Mélenchon c'est quand même une remise en cause extraordinaire de l'Europe et une sorte de relativisme sur les questions de géopolitique et de démocratie qui m'inquiète profondément".

Mais le chercheur ne considère pas moins la perspective d'un duel Le Pen-Mélenchon comme "le symptôme d'un effondrement du système politique ".

"Le mécanisme du vote utile profite à Jean-Luc Mélenchon", explique un proche, "on est au bord du point de bascule". " Mélenchon était mieux préparé, c'est un excellent orateur et il a plus d'expérience, il en est à sa deuxième campagne présidentielle ", reconnaît un soutien du candidat socialiste. Outre cette interview au Point, François Hollande a également accordé au Monde un entretien portant sur la Syrie.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. La tentation chez de nombreux électeurs est donc de dire "ça n'a pas marché, essayons autre chose".


Hollande sort de sa réserve pour fustiger la