Jeudi, 14 Décembre 2017
Dernières nouvelles
Principal » Syrie: l'évacuation de 4 villes assiégées a commencé

Syrie: l'évacuation de 4 villes assiégées a commencé

15 Avril 2017

Après une longue attente, civils et combattants ont commencé vendredi à être évacués de quatre villes assiégées en Syrie, tandis que les alliés du président Bachar al-Assad se réunissaient à Moscou sur fond de tensions américano-russes.

Civils et combattants ont commencé à être évacués vendredi de quatre villes syriennes assiégées par les rebelles et les forces gouvernementales. Ces évacutions auraient dû commencer le 4 avril mais leur application a été retardée jusqu'à ce vendredi en raison de la réticence des habitants à quitter leurs foyers et de la complexité de l'opération.

En vertu de l'accord, les 16.000 habitants de Foua et Kafraya doivent se rendre, via Rachidine, à Alep, à Damas ou dans la province de Lattaquié (ouest), places fortes du régime.

Des milliers de Syriens étaient bloqués samedi aux abords d'Alep après la suspension de l'accord prévoyant l'évacuation de deux villages chiites assiégés par les rebelles dans la province d'Idlib et celle, simultanée, de deux villes insurgées proches de Damas, rapportent l'OSDH et des opposants.

Les civils habitant à Madaya et Zabadani devraient être autorisés à y rester s'ils le souhaitent.

D'après l'OSDH, les évacuations ont été suspendues car les combattants rebelles d'une autre ville incluse dans l'accord, Zabadani, n'ont pas encore reçu le feu vert pour rejoindre la province d'Idlib.

Depuis le début du conflit syrien en 2011, plusieurs opérations d'évacuation ont déjà été organisées, notamment pour des bastions insurgés asphyxiés par un long siège, le régime misant sur ce qu'il appelle des accords de "réconciliation locale" pour faire plier les rebelles. "Ils devaient donc partir", a-t-il affirmé.

Selon l'ONU, au moins 600.000 personnes vivent dans des zones assiégées pour la plupart par les forces gouvernementales et 4 millions d'autres dans des régions difficiles d'accès. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.


Syrie: l'évacuation de 4 villes assiégées a commencé