Lundi, 24 Juillet 2017
Dernières nouvelles
Principal » Hollande tacle Mélenchon et appelle au "renouvellement" — Présidentielle

Hollande tacle Mélenchon et appelle au "renouvellement" — Présidentielle

16 Avril 2017

La certitude du choix exprimé par les personnes interrogées est en léger recul (59%, - 2 points) et masque des disparités importantes par candidat. Emmanuel Macron écraserait alors la dirigeante d'extrême droite. Son dernier meeting à Marseille l'a montré très en verve.

À deux semaines du scrutin présidentiel, les sondages n'en finissent plus de valser.

Jean-Luc Mélenchon a la cote auprès des Français. "On sera loyal vis-à-vis de Benoît Hamon, il fait ce qu'il veut".

Après l'effet Marine Le Pen qui avait conduit à une augmentation en février du différentiel de taux avec l'Allemagne, la dynamique en faveur de Jean-Luc Mélenchon a fait grimper ces derniers jours les taux des obligations d'Etat françaises, augmentant à nouveau l'écart avec leurs équivalents allemands. Mais François Hollande ne tient plus. Benoît Hamon semble plus isolé que jamais. Quant à Pierre Laurent, le secrétaire national du PCF réitère son soutien à Jean-Luc Mélenchon.

L'ancien conseiller et ex-ministre de François Hollande garde quant à lui soigneusement ses distances.

Les débats TV où il a excellé ont évidemment contribué à ce regain de forme.

M. Mélenchon, lui, s'étonne du "virage à droite complètement inouï" d'Emmanuel Macron, qui selon lui "oriente sa campagne pour essayer de siphonner les voix de Fillon".

"C'est facile de promettre comme Mme Le Pen la retraite à 60 ans, c'est facile de promettre les 32h, c'est facile de promettre 175 milliards de dépenses nouvelles comme M. Mélenchon, c'est facile de dire tout et son contraire comme M. Macron...", a-t-il aussi lancé.

Dans ce contexte TV, il a ainsi gagné 6% d'intentions de vote en quelques semaines. "Ce que je lui demande (.) c'est de garder à nos échanges la tenue qu'ils doivent avoir car l'un d'entre nous parmi les quatre que vous avez cités sera le président de la République dans un mois", a-t-il dit, après que M. Macron a notamment dénoncé sa "fascination" pour Vladimir Poutine. La preuve, il habille le tout dans une élégante veste-blouse d'instituteur d'autrefois. Pas de quoi effaroucher l'électeur par ses propositions sur les 32 heures, l'augmentation des indemnités chômage ou la nationalisation l'industrie d'armement.

Ce proche de Benoît Hamon avance une autre piste. Il s'est présidentialisé. La preuve?

A ce constat, Minute acquiesce: "Jean-Luc mélenchon ne se contente pas de rassurer, il fait rêver par la magie du verbe, un art oratoire consommé et une maîtrise de la mise en scène qui ne sont pas sans rappeler. l'un de ses plus anciens adversaires". Démonstration de force: le 18 avril, le candidat de la France Insoumise sera présent physiquement à Dijon, et en hologramme à Clermont-Ferrand, Grenoble, Montpellier, Nancy, Nantes et Le Port à La Réunion.


Hollande tacle Mélenchon et appelle au