Mercredi, 24 Mai 2017
Dernières nouvelles
Principal » Mort d'Emma Morano, la dernière survivante du XIXe siècle

Mort d'Emma Morano, la dernière survivante du XIXe siècle

16 Avril 2017

Suivant les conseil d'un médecin quand elle avait 20 ans, elle s'est nourrie pendant près d'un siècle de trois œufs par jour, deux crus et un cuit, avec un peu de viande et très peu de fruits ou de légumes.

Après le décès à 117 ans de l'Italienne Emma Morano, la nouvelle doyenne de l'humanité est une Jamaïcaine Violet Brown, née le 10 mars 1900, selon. Ce régime alimentaire et on exceptionnelle longévité avait intrigué le monde médical et scientifique. Très indépendante, elle avait vu son premier amour disparaître pendant le Première guerre mondiale. Emma Morano avait vécu toute sa vie à Verbania et travaillé, jusqu'à ses 75 ans, dans une fabrique de sacs en toile de jute.

Elle y avait reçu l'AFP à l'automne 2016. Et, toujours d'après ce groupe de recherches américain sur les personnes âgées, Emma Morano, née le 29 novembre 1899, était la dernière personne connue dans le monde à avoir vu le jour avant 1900. Entre une grande armoire couverte de boîtes en carton et une série hétéroclite d'images pieuses, elle conservait son diplôme de "Doyenne de l'humanité" délivré par le Guinness. Elle aura attendu jusqu'à ses 115 ans avant de demander l'aide d'une infirmière. Ainsi, la vieille dame n'a jamais accepté de mettre les pieds dans un hôpital, ne serait-ce que pour une opération de la cataracte. Pour cet anniversaire record, la super-centenaire avait opté pour la simplicité, soufflant ses bougies dans son petit deux-pièces situé dans le village piémontais de Verbania, sur les hauteurs du somptueux lac Majeur.

Avec l'aide de l'AFP.


Mort d'Emma Morano, la dernière survivante du XIXe siècle