Lundi, 24 Avril 2017
Dernières nouvelles
Principal » Sens Commun : quel est ce mouvement évoqué pour le gouvernement de Fillon ?

Sens Commun : quel est ce mouvement évoqué pour le gouvernement de Fillon ?

18 Avril 2017

Désireux de ne "pas anticiper sur une élection qui n'a pas encore eu lieu", car "choisir le nom de son Premier ministre avant même d'avoir été désigné comme président de la République" pourrait "passer pour une forme d'arrogance", François Fillon n'a pas récusé la comparaison avec le duo qu'il avait formé avec Nicolas Sarkozy en vue de la présidentielle 2007. "Sens commun fait partie des hommes et des femmes qui sont fiers de leur pays, attachés à leurs traditions, pour lesquels j'ai beaucoup de respect, c'est des composantes", a-t-il explique lors de l'émission Forum Radio J, qui doit être diffusée ce dimanche". Le mouvement, qui revendique 9.000 membres, a notamment assuré une partie de la logistique du rassemblement du Trocadéro, le 5 mars, qui a permis au candidat LR de donner une nouvelle impulsion à sa campagne, marquée par l'importance des affaires qui le touchent. Dans cet entretien il affirme notamment: "On ne peut malheureusement pas appuyer sur un bouton et faire disparaître l'IVG". Il confirme aussi que François Baroin fait partie des "premiers ministrables".

Les déclarations de François Fillon de samedi sur Sens commun passent mal à gauche comme à droite. Dans le cadre de la primaire, c'est François Fillon qui avait ensuite obtenu les faveurs de ce mouvement anti-mariage gay puisqu'il s'était montré le plus hostile à la loi Taubira. L'ancien ministre Dominique Bussereau, député de la Charente-Maritime et président de l'assemblée des départements de France a ainsi publié sur Twitter ce jugement sévère: "L'arrivée de Sens Commun au sein du parti Les Republicains a été une erreur, sa présence dans un Gouvernement serait une faute".

"Je préfère le sens de l'intérêt général que le sens commun", a tweeté Arnaud Robinet, député-maire LR de Reims. "Dans la dernière ligne droite, notre devoir est de rassembler, pas de diviser".

Mais cette possible entrée de Sens commun au gouvernement n'est pas du goût de tous les responsables Les Républicains.


Sens Commun : quel est ce mouvement évoqué pour le gouvernement de Fillon ?