Lundi, 24 Avril 2017
Dernières nouvelles
Principal » Theresa May appelle à des législatives anticipées le 8 juin — Royaume-Uni

Theresa May appelle à des législatives anticipées le 8 juin — Royaume-Uni

19 Avril 2017

A l'inverse, un accord modéré lui fera perdre le soutien de ses élus radicaux un an avant la prochaine élection générale, initialement prévue en mai 2020.

La livre sterling a brutalement décroché ce lundi matin après la publication d'un communiqué expliquant que la Première ministre Theresa May allait s'exprimer sur les coups de midi.

Sans un sourire, Theresa May a annoncé agir dans "l'intérêt national du pays" en convoquant des élections anticipées dans moins de sept semaines.

Deux enquêtes d'opinion publiées au cours du week-end par les instituts YouGov et ComRes donnent 21 points d'avance aux conservateurs.

Les marchés se sont affolés, les commentateurs politiques aussi. Theresa May a souligné que le Royaume-Uni avait besoin d'une gouvernance solide pour gérer la procédure du Brexit et " éliminer l'incertitude et l'instabilité ". Des rumeurs d'élections anticipées surprise alimentaient la baisse.

"Chaque voix en faveur des Conservateurs rendra la tâche plus difficile aux dirigeants de l'opposition qui veulent m'empêcher d'accomplir mon travail", a-t-elle ajouté. Or, selon elle, les divisions actuelles au sein du Parlement "menacent [les] chances [de la Grande-Bretagne] de faire du Brexit un succès". Pour valider la tenue du scrutin, la Première ministre doit encore obtenir l'aval du Parlement à la majorité des deux tiers. Mais son leader Jeremy Corbyn a immédiatement "accueilli favorablement" l'annonce de Theresa May, laissant anticiper un feu vert sans équivoque des députés.

"J'ai décidé d'appeler des législatives anticipées le 8 juin", a affirmé Mme May dans une déclaration solennelle.

Elle a dit que "nos adversaires croient que notre détermination est fragile en raison de cette mince majorité et qu'ils pourront nous obliger à changer de trajectoire", en ce qui concerne la sortie de l'UE.

Actuellement, le Parti conservateur ne dispose que d'une courte majorité de 17 députés et le gouvernement n'est pas à l'abri d'une rébellion dans son propre camp susceptible de freiner son action.

A Bruxelles, on estimait mardi que le calendrier des négociations sur le Brexit ne serait en rien affecté par les élections britanniques.

"Cela permettra aux 27 de commencer les négociations", a rappelé le porte-parole. Objectif: conforter son mandat et sa majorité par le vote populaire.