Dimanche, 28 Mai 2017
Dernières nouvelles
Principal » Attaque chimique en Syrie : les accusations d'Israël, les certitudes de la France

Attaque chimique en Syrie : les accusations d'Israël, les certitudes de la France

20 Avril 2017

"Nous ne sommes pas les seuls".

Un gaz toxique a bel et bien utilisé le 4 avril lors de l'attaque contre le village de Khan Cheikhoun, selon les résultats des analyses de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques.

A noter que les experts de cette organisation internationale affiliée à l'ONU affirment que du gaz sarin, ou une substance similaire, a bien été utilisé, de façon "irréfutable" dans l'attaque à Khan Cheikhoun. Le ministre des Affaires étrangères français, Jean-Marc Ayrault, a annoncé mercredi que les services de renseignement français avaient la preuve de l'implication du régime. "J'exprime une conviction, dans quelques jours je pourrai vous apporter des preuves", a-t-il déclaré sur la chaîne de télévision parlementaire française LCP.

Une mission de contrôle établie par l'OIAC est prête à se déployer dans la ville "si la situation en termes de sécurité le permet", a-t-il ajouté, précisant que l'équipe continuait de récolter des témoignages et des échantillons. L'OIAC a estimé la semaine dernière que la réalité de l'attaque chimique était une "allégation crédible".

Après que la ville de Khan Cheikhoun eut été bombardée dans le nord-ouest de la Syrie, le 4 avril dernier, la France avait dénoncé avec virulence les exactions prétendument commises par le régime syrien, qui avait évidemment démenti en être l'auteur.

Le 7 avril, deux navires américains ont tiré 59 missiles de croisière Tomahawk vers la base aérienne d'Al-Chaayrate, près de Homs (centre).


Attaque chimique en Syrie : les accusations d'Israël, les certitudes de la France