Dimanche, 25 Juin 2017
Dernières nouvelles
Principal » Corée du Nord : échec d'un nouveau tir de missile

Corée du Nord : échec d'un nouveau tir de missile

20 Avril 2017

Mais " le missile a presque immédiatement explosé ", a-t-il affirmé, confirmant des informations préalables du ministre sud-coréen de la Défense.

Ni Séoul ni Washington n'ont précisé quel type de missile avait été testé dimanche matin par Pyongyang. Le type de missile testé reste à établir.

Le président américain Donald Trump, qui a envoyé vers la péninsule coréenne un groupe aéronaval articulé autour du porte-avions Carl Vinson, avait au préalable promis jeudi de "traiter" le "problème" nord-coréen.

La Corée du Nord exhibe le samedi 15 avril 2017 un missile semblant être un nouveau missile balistique intercontinental (ICBM) lors de son grand défilé militaire organisé sur la place Kim Il-sung, à Pyongyang, à l'occasion du 105e anniversaire de ce dernier, défunt fondateur de la Corée du Nord. En réponse, l'état-major nord-coréen a menacé de porter une frappe préventive contre les bases militaires américaines au Japon et en Corée du Sud et contre la résidence présidentielle à Séoul si les États-Unis tentent de recourir à la force. Le régime de Kim Jong-un a répliqué en se disant prêt à une attaque atomique.

Le numéro 2 du régime de Corée du Nord a déclaré ce samedi que "nous sommes prêts à répliquer à toute attaque nucléaire par une attaque nucléaire de notre façon". Il pourrait s'agir de nouveaux missiles balistiques intercontinentaux, a dit à l'AFP Chad O'Carroll, du média NK News spécialisé sur la Corée du Nord.

Depuis la fin de la guerre de Corée (1950-1953), qui s'est achevée par un armistice et non par un accord de paix, Pyongyang assure avoir besoin de l'arme nucléaire pour se protéger d'une possible invasion américaine.

Selon les analystes de 38 North, un site internet qui fait autorité sur le régime communiste, le site d'essais nucléaires de Punggye-ri est ainsi "amorcé et prêt" à servir. Depuis le début 2016, le régime nord-coréen, l'un des plus isolés au monde, a ainsi réalisé deux essais nucléaires -les quatrième et cinquième de son histoire- et des dizaines de tirs de missiles.

M. Pence doit rencontrer lundi le président en exercice sud-coréen Hwang Kyo-Ahn pour des discussions centrées sur l'armement nord-coréen et un programme controversé de défense antimissiles américain baptisé THAAD.

C'est au large de Sinpo que se trouvait en août le sous-marin nord-coréen auteur du tir d'un missile balistique qui avait parcouru 500 km en direction du Japon.

Les Etats-Unis ont en outre déjà annoncé le déplacement d'un porte-avions, accompagné de destroyers et croiseurs lance-missiles, vers la péninsule coréenne.