Lundi, 24 Avril 2017
Dernières nouvelles
Principal » Donald Trump: Kim Jong-un doit "bien se tenir"

Donald Trump: Kim Jong-un doit "bien se tenir"

20 Avril 2017

"Il s'exprimait lors d'une rencontre avec le vice-président américain Mike Pence, en visite à Tokyo".

Dans une déclaration diffusée vendredi par KCNA, l'agence de presse officielle de la Corée du Nord, l'armée avait assuré que les bases américaines en Corée du Sud, "tout comme les quartiers-généraux du Mal", tels que la présidence sud-coréenne à Séoul, seraient "pulvérisés en quelques minutes" en cas de guerre.

Le nouveau et inexpérimenté président américain Donald Trump a plusieurs fois affirmé qu'il ne laisserait pas la Corée du Nord mettre au point un missile intercontinental susceptible de porter le feu nucléaire sur le sol américain.

La visite du vice-président américain intervient au lendemain du nouvel essai -raté- de missile par la Corée du Nord, qui a considérablement accéléré depuis un an le développement de ses programmes interdits par la communauté internationale.

M. Pence a réaffirmé mardi l'hostilité de son pays à cet ambitieux partenariat qui avait été signé en 2015 après de longues années de négociations par 12 pays bordant l'océan Pacifique et couvrant près de 40 % de l'économie mondiale (Etats-Unis, Australie, Brunei, Canada, Chili, Japon, Malaisie, Mexique, Nouvelle-Zélande, Pérou, Singapour et Vietnam). Parmi les principales sources de profondes inquiétudes pour la Corée du Sud et le Japon, on trouve des missiles balistiques pouvant être tirés depuis des sous-marins, qui représentent par conséquent des menaces directes pour eux.

Pyongyang est sous le coup de nombreuses sanctions imposées par les Nations unies en raison de ses programmes nucléaires et balistiques et de son ambition de se doter d'un missile capable d'atteindre les Etats-Unis. Le nouveau président américain en a fait un dossier prioritaire, promettant que le "problème" serait "traité". "Nous n'acceptons pas les aventures nucléaires et balistiques de Pyongyang en violation des résolutions de l'ONU, mais cela ne veut pas dire qu'il soit dès lors possible de violer le droit international en utilisant la force" contre la Corée du Nord, a mis en garde le premier ministre russe des affaires étrangères.

Les tensions guerrières autour de la Corée du Nord ont légèrement diminué samedi 15 avril, quand la parade militaire à Pyongyang marquant le 105ème anniversaire de son père fondateur Kim Il-sung s'est terminée sans exhibition des missiles intercontinentaux KN-08 et KN-11 capables d'atteindre les Etats-Unis. A Séoul M. Pence a cependant salué lundi les efforts des Chinois: "C'est encourageant de voir que la Chine s'engage dans ce sens". Et comme le président lui même l'aurait dit s'il avait été ici, je suis clair avec vous, Monsieur le Premier ministre et peuple japonais, nous sommes avec vous à 100%', a déclaré Mike Pence.