Vendredi, 28 Juillet 2017
Dernières nouvelles
Principal » Macron toujours en tête, Mélenchon fléchit — Sondage présidentielle

Macron toujours en tête, Mélenchon fléchit — Sondage présidentielle

20 Avril 2017

Cette situation serait sans doute due à l'opposition d'idée notable entre les deux candidats.

M. Macron a défendu une France "ouverte, confiante et conquérante" à laquelle il veut "rendre son optimisme" en plaidant pour "l'accession aux responsabilités d'une génération nouvelle". "L'abstention, premier parti de France?" se demande "Aujourd'hui en France", précisant que le premier tour de la présidentielle pourrait être marqué par un triste record, celui de l'abstention.

"Les différences entre les quatre candidats sont essentielles sur les plans économiques et par rapport à l'Union européenne", pour M. Cheurfa. Ce n'est pas seulement une incertitude sur qui va arriver deuxième. La candidate du Front national, Marine Le Pen, et l'entourage d'Emmanuel Macron, ont reçu les clichés des deux suspects jeudi dernier.

Les sondages révélés depuis un an ont tendance à donner Emmanuel Macron favori du premier tour voire même du second mais avec des configurations et des combinaisons différentes. Le socialiste Benoît Hamon met fin à une baisse quasi continue depuis février, avec 8,5% (+1) d'intentions de vote. Par exemple, si la moitié des électeurs de Macron ou de Le Pen encore hésitant se détournaient de ces candidats et si simultanément, la moitié des électeurs qui placent Fillon en second choix décidaient de voter pour lui. 74% des électeurs potentiels de Jean-Luc Mélenchon et 81% de ceux de François Fillon sont certains de voter pour eux. "Cette fonction a longtemps été celle de Jean-Marie Le Pen, puis reprise par sa fille".

A en croire les sondages Marine Le Pen ne lâche pas prise.

Le Monde affirme avoir annulé une interview prévue avec François Fillon qui avait posé comme "condition" de "ne pas avoir à répondre à des questions portant sur les affaires pour lesquelles il a été mis en examen", selon le quotidien.

Lorsque les Français auront choisi les deux principaux candidats qui se disputeront la présidence, la course sera loin d'être finie, et encore une fois, le résultat est difficile à prédire.

Le meeting de Marine Le Pen au Zénith a été très brièvement interrompu lundi soir par l'irruption sur scène d'une femme torse nu, immédiatement évacuée par le service d'ordre du Front national.

Quelques jours avant le premier tour, il s'est affiché au côté de son ancien rival à la primaire de la droite et du centre, Alain Juppé, pour tenter de mobiliser les électeurs du centre droit dont il aura besoin pour refaire son retard, après avoir obtenu mardi le soutien de Nicolas Sarkozy. Enfin face à Jean-Luc Mélenchon, Emmanuel Macron remporterait également l'élection avec 58% des voix, en net progrès par rapport à notre dernière enquête grâce à un meilleur report des voix des électeurs de Benoît Hamon. Pour en rebâtir une autre, fondée sur la souveraineté des peuples pour l'une, sur un socle plus social pour l'autre?