Vendredi, 28 Juillet 2017
Dernières nouvelles
Principal » Second tour: lancement de la consultation des militants de La France insoumise

Second tour: lancement de la consultation des militants de La France insoumise

26 Avril 2017

Dans l'immédiat, conscient de nos responsabilités, nous appelons le 7 Mai lors du second tour de l'élection présidentielle, à barrer la route de la présidence de la République à Marine Le Pen et à son clan. Elle s'est présentée face à Emmanuel Macron, "le candidat de l'oligarchie", comme "la candidate du peuple" et particulièrement de la ruralité.

Pour la partie la plus numériquement engagée des " Insoumis", la déception est en train de faire place à la colère.

A la sortie de l'usine proche, le sentiment est similaire, mais on sent que le vote pour le candidat d'En marche sera sans conviction.

Il vous reste 83 % de l'article à lire.

Le secrétaire national du parti communiste Pierre Laurent a lancé ce mardi un "appel " à La France insoumise de Jean-Luc Mélenchon pour "des candidatures de rassemblement " dans le plus possible de circonscriptions, car "le temps presse " avant les législatives.

Le sondage Elabe de la présidentielle 2017 crédite Emmanuel Macron de 64% des intentions de vote au second tour, et Marine Le Pen de 36% des voix. Elle est suivie ensuite par Emmanuel Macron qui stagne à 18%.

Marine Le Pen a été condamnée en 2014 à 10.000 euros d'amende par le tribunal correctionnel de Béthune pour "manoeuvre frauduleuse" dans cette affaire.

Le Front national tente pourtant de convaincre les électeurs de M. Mélenchon de choisir Marine Le Pen au second tour. "Ca me paraît très digne de la part d'un candidat qui a fait une percée remarquable et qui était, il faut le dire, sur le plan oratoire, le meilleur", a jugé M. Le Pen sur France Inter.

"Sans la " mise en commun des énergies des forces de gauche qui ont permis le score de Jean-Luc Mélenchon ", il redoute que de nombreuses circonscriptions échappent à la gauche, et notamment que certaines reviennent au Front national et à la droite - " forces ultraréactionnaires " - ou encore à Emmanuel Macron et ses " choix libéraux ". Il a appelé son mouvement à rester groupé dans l'optique du second tour et au-delà. Si Benoît Hamon a été balayé dans les urnes, la défaite de François Fillon est peut-être plus dure encore car l'élection devait être "imperdable" pour la droite. Le résultat devrait être publié dans la foulée, sans pour autant avoir valeur de consigne de vote.