Vendredi, 28 Juillet 2017
Dernières nouvelles
Principal » Présidentielle: Macron progresse face à Le Pen

Présidentielle: Macron progresse face à Le Pen

08 Mai 2017

Florian Philippot, vice-président du FN, et David Rachline, directeur de campagne, ont quitté la cathédrale protégés par des gardes du corps, sous les huées, pendant que leur patronne quittait les lieux par une porte dérobée.

Samedi dernier, elle a affiché son spectaculaire ralliement de Nicolas Dupont-Aignan (4,7%) qui a rejoint la candidate du FN.

En déplacement jeudi après-midi dans le Tarn, M. Macron avait évoqué "une action extrêmement organisée sur internet". Il est attendu en soirée au Touquet, où il votera dimanche avant de regagner Paris.

Le candidat d'En marche! gagne ainsi trois points par rapport à la précédente enquête Elabe, réalisée entre le 28 avril et le 2 mai. En abordant la douzaine de thèmes du débat (Europe, sécurité, chômage, impôts...), 60 % des sondés estiment qu'Emmanuel Macron est "plus proche de (leurs) idées ou valeurs", contre 36 % pour Marine Le Pen.

Marquée par un duel télévisé à la violence inédite, la campagne présidentielle française se termine vendredi dans un climat tendu, après une plainte d'Emmanuel Macron contre des rumeurs de compte offshore et un accueil houleux pour les deux candidats. Emmanuel Macron arrivé en tête au premier tour (24,01%) a achevé sa campagne par un dernier meeting jeudi où il a promis un "renouvèlement total" de la vie politique tout en tendant la main aux électeurs de Jean-Luc Mélenchon, Benoit Hamon et François Fillon. "A la fin des fins, je trahis qui?"

Elle inquiète surtout les personnes qui n'ont pas voté pour elle au premier tour.

Comme on lui demandait si elle se sentait visée par la plainte contre X du candidat d'En Marche! pour "faux, usage de faux et propagation de fausse nouvelle destinée à influencer le scrutin" présidentiel, la candidate Front national a répondu "pas du tout" au micro de RTL. Marine Le Pen, a accusé Emmanuel Macron de vouloir "démanteler le système de protection sociale", note Libération.

Jeudi, Marine Le Pen a participé à sa dernière réunion publique, dans un petit village du Nord, où elle a sonné la mobilisation: "La France ne peut pas se permettre d'attendre cinq ans de plus pour relever la tête", a-t-elle lancé à ses partisans.

La 'période de réserve', qui interdit aux candidats et à leurs soutiens de s'exprimer dans les médias audiovisuels, débute vendredi à minuit, a rappelé le conseil supérieur de l'audiovisuel.