Vendredi, 28 Juillet 2017
Dernières nouvelles
Principal » Les Réunionnais plutôt convaincus par le nouveau président — Emmanuel Macron

Les Réunionnais plutôt convaincus par le nouveau président — Emmanuel Macron

10 Mai 2017

Il doit aussi livrer la composition du futur gouvernement avant de solliciter une majorité aux législatives (11-18 juin).

En attendant, il a quitté comme annoncé la tête de son mouvement lancé le 6 avril 2016. L'intérim, avant un congrès le 15 juillet, sera assuré par Catherine Barbaroux. Les noms des 577 candidats investis par En Marche! seront annoncés d'ici mercredi, seuls 14 étant connus actuellement.

Côté gouvernement, les spéculations allaient bon train lundi.

Le secrétaire général d'En Marche!, Richard Ferrand, n'a pas exclu un Premier ministre de droite.

En démissionnant dans la soirée de la région Paca pour redevenir maire de Nice, Christian Estrosi, a de son côté relancé les spéculations sur son éventuelle nomination au gouvernement. Pour l'actuel Premier ministre Bernard Cazeneuve, qui doit conduire la bataille des législatives, pas question de se draper dans une posture d'opposant à M. Macron. Il risque d'y avoir presque autant de configurations que de circonscriptions, compte tenu des mouvements de fond en cours, avec des changements d'étiquette possibles jusqu'à la date limite de dépôt des candidatures le 19 mai. Des proches d'Alain Juppé devaient se retrouver mardi soir à Paris autour du maire de Bordeaux, qui a jugé nécessaire de "revoir la ligne politique" de LR.

De son côté, le PS réunit ses candidats aux législatives à la Mutualité à Paris.

Au PS également, le parti se trouve à l'heure des choix.

François Hollande a conseillé à M. Macron d'agir dans la continuité de son quinquennat, avec le souci de rassembler les Français. Si Benoît Hamon a appelé de ses vœux un "rassemblement" de la gauche pour les législatives, mélenchonistes compris, le porte-parole du gouvernement Stéphane Le Foll veut "travailler avec Emmanuel Macron".

33,90 % des Français ont voté Marine Le Pen.

Selon un sondage Kantar Sofres-OnePoint, En Marche! recueillerait entre 24% et 26% des intentions de vote aux législatives, devant Les Républicains (22%), le FN (21-22%), la France insoumise (13) et le PS (8-9%). Après une poignée de mains et une accolade, ils ont déposé ensemble une gerbe devant la tombe du soldat inconnu et rallumé la flamme sous l'Arc de Triomphe.

Les deux finalistes se sont retrouvés mardi dans la cour de la préfecture de police à Paris, à l'invitation de François Hollande, lors de l'hommage national au policier tué jeudi dernier dans un attentat sur les Champs-Élysées.

Tout au long de la journée de lundi, Emmanuel Macron a échangé par téléphone avec certains de ses futurs homologues, dont le président américain Donald Trump, qui l'a "félicité de sa victoire". Les deux présidents se rencontreront le 25 mai en marge du sommet de l'Otan à Bruxelles le 25 mai, a annoncé la Maison Blanche.

"Et moi je lui adresse tous mes voeux de réussite". Il souhaite aussi "dès l'été" réformer le droit du travail par ordonnances, malgré l'opposition à gauche et les réserves de son allié François Bayrou, qui prône le "dialogue".

En guise d'avertissement, plusieurs milliers de personnes (1600 selon la police, 7000 à 10'000 selon les organisateurs) ont manifesté dans l'après-midi à Paris pour montrer leur détermination à lutter contre toutes les "régressions sociales". Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP.

"Je pense que ça va changer, il aura peut-être la pêche".