Mardi, 21 Novembre 2017
Dernières nouvelles
Principal » "On ne va pas dire que c'est un bon tirage" — Novès

"On ne va pas dire que c'est un bon tirage" — Novès

11 Mai 2017

Les tricolores ont en effet hérité de deux grosses nations du rugby lors du tirage au sort de la coupe du monde 2019, ce mercredi: l'Angleterre, deuxième nation mondiale et vainqueur des deux derniers Tournoi des six nations, et l'Argentine, demi-finaliste en 2015. Pour ce titrage au sort, les Pumas faisaient figure d'épouvantail dans le chapeau 3 après avoir atteint les demi-finales en 2015. Dans la poule de la France on retrouvera également le qualifié Amérique 1, à savoir les USA ou le Canada et l'équipe de l'Océanie 2, à savoir les Fidji, les Tongas ou les Samoas.

"On attendait ce tirage au sort avec impatience".

Poule C: Océanie 2, Amérique 1, Argentine, France, Angleterre. Ils n'avaient pas atteint les quarts de finale, une première pour eux et un pays organisateur. S'il concède que "l'Angleterre semble actuellement au-dessus", le sélectionneur des Bleus espère que son équipe "progressera pour poser des problèmes à ces deux équipes". La dernière fois que la France avait été opposé au XV de la Rose c'était lors du Mondial 2011 au quart de finale, avec une victoire française 19 à 12.

L'Argentine évoque elle franchement de mauvais souvenirs aux Bleus en Coupe du monde.

Guilhem Guirado, pour sa part, prévient: "L'Argentine et l'Angleterre sont deux équipes qu'on a l'habitude de jouer". Enfin, la Nouvelle-Zélande, double tenant du titre, sera opposée dès cette phase de poules à l'Afrique du Sud.

En cas de qualification probable, les All Blacks croiseront avec un des deux premiers de la poule A qui mettra aux prises l'Irlande, l'Ecosse, le Japon, le qualifié européen (Roumanie?) et le vainqueur d'un barrage entre un pays européen et le dernier du tournoi entre les îles du Pacifique. Soit deux autres adversaires coriaces mais cependant abordables. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP.