Mardi, 23 Mai 2017
Dernières nouvelles
Principal » Des salariés de GM&S détruisent du matériel et "piègent" leur usine — Creuse

Des salariés de GM&S détruisent du matériel et "piègent" leur usine — Creuse

12 Mai 2017

Les ouvriers ont également détruit un outil de production destiné à fabriquer des pièces automobiles pour les constructeurs Renault et Peugeot et menacent de continuer à en détruire un par jour tant que leur voix n'aura pas été entendue.

Des salariés d'un équipementier automobile dans le centre de la France ont affirmé avoir "piégé" jeudi leur usine à l'aide de bonbonnes de gaz pour dénoncer l'attitude des constructeurs PSA et Renault, qu'ils accusent de bloquer les négociations de reprise du site en difficulté. Les salariés en lutte de l'usine de pièces automobiles de La Souterraine, dans la Creuse, en redressement judiciaire, viennent de passer la vitesse supérieure. Convaincus que le démantèlement de leur usine est en train d'être discuté à Bercy, ils ont positionné des bonbonnes d'air liquide sur le parking, reliées à des bouteilles de gaz et des jerricans d'essence. On se demande si ce n'est pas un enterrement de première classe. L'occasion de mettre la pression sur les deux constructeurs afin qu'ils s'engagent à maintenir un volume de commandes suffisant.

Le délégué CGT Vincent Labrousse a par ailleurs déclaré être "toujours ouvert à la discussion. On ne voulait pas en arriver là, mais on ne nous laisse pas le choix : la moyenne d'âge est de 49 ans, qu'est-ce qu'on va faire?"

L'usine GM&S a jusqu'au 23 mai pour trouver un repreneur sous peine de liquidation totale.

Des sommes qui ont de quoi plonger les salariés de GM&S Industry dans l'incompréhension car de leur futur carnet de commandes dépendent les conditions de reprise du site.

Les représentants des salariés réclament à présent une rencontre avec PSA, Renault et le président Emmanuel Macron, souhaitant être considérés "comme des interlocuteurs sérieux". "Entre 2011 et 2016, le chiffre d'affaires de GM & S a été divisé par deux quand PSA maintenait un niveau d'activité", a ajouté un porte-parole du groupe, assurant avoir augmenté les prix de 6 % depuis fin 2014 et réduit les délais de paiement. Lequel n'avait, hier, pas réagi.


Des salariés de GM&S détruisent du matériel et