Samedi, 18 Novembre 2017
Dernières nouvelles
Principal » Premier faux pas après 12 séances de stagnation — Wall Street

Premier faux pas après 12 séances de stagnation — Wall Street

12 Mai 2017

Wall Street baissait légèrement lundi peu après l'ouverture, l'actualité internationale dominant les esprits avec les résultats de la présidentielle française, jugés favorables mais sans surprises, et des chiffres médiocres en Chine: le Dow Jones perdait 0,16% et le Nasdaq prenait 0,11%.

Vers 16H00 GMT, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average cédait 81,95 points à 20.861,16 points et le Nasdaq, à dominante technologique, 32,68 points à 6.096,46 points. L'indice élargi S&P 500 reculait de 14,36 points, soit 0,60 %, à 2.385,27 points.

"Comme c'est le secteur de la technologie qui tire la Bourse vers le haut, Apple battant encore des records aujourd'hui, le Nasdaq est en pointe", a souligné Bill Lynch, de Hinsdale Associates.

Ces considérations, certes confinées à un secteur particulier, contribuaient à donner un ton prudent à Wall Street, qui reste proche de records et connaît pour le moment une semaine particulièrement peu animée.

"Le marché reste bien orienté grâce aux résultats", a ainsi assuré M. Cardillo.

La bonne tenue des résultats trimestriels d'entreprises est citée par de nombreux analystes pour expliquer l'impression générale de sérénité à Wall Street, les indices commençant à caler autour de niveaux sans précédent. "Donc la volatilité est absente du marché".

"La volatilité est si basse qu'il n'y a plus de vrai mouvement dans un sens ou l'autre", a conclu M. Lynch.

"La Bourse essaie de déterminer quelle direction prendre maintenant, quel sera le moteur susceptible de soutenir ou relancer les cours", a résumé Sam Stovall, de CFRA.

Le groupe pharmaceutique canadien Valeant, qui est sorti du rouge au dernier trimestre et a relevé ses prévisions de résultats pour l'ensemble de l'exercice actuel, s'est envolé de 24,10% à 12,05 dollars sur sa cotation new-yorkaise.

Parmi les valeurs, le service de radio en ligne Pandora perdait 6,90% à 9,68 dollars après avoir annoncé une augmentation de capital mais aussi envisager des alternatives via un achat par un tiers.

Le groupe alimentaire Tyson Foods chutait de 5,67% à 59,74 dollars après une baisse de son chiffre d'affaires et de son bénéfice net trimestriels.

Snap dévisse ainsi de plus de 20% après avoir annoncé une perte abyssale de 2,2 milliards de dollars sur le trimestre écoulé tandis que Macy's décroche de 13% après avoir raté les attentes. Dans le commerce en ligne, Wayfair, qui se concentre sur l'ameublement, s'envolait de 18,74% à 60,72 dollars malgré une perte nette trimestrielle creusée, ses ventes ayant nettement augmenté.

Les magasins Office Depot, spécialistes des articles de bureau, prenaient 3,91% à 5,31 dollars après avoir fait part d'une nette hausse de leur bénéfice net au dernier trimestre.

Le marché obligataire reculait un peu.