Vendredi, 28 Juillet 2017
Dernières nouvelles
Principal » Vivendi fait une offre à Bolloré pour ses parts dans Havas

Vivendi fait une offre à Bolloré pour ses parts dans Havas

12 Mai 2017

Une union longuement attendue. En retour, elle donnera à Vivendi accès aux expertises de Havas en matière de consumer science, maîtrise des données et nouveaux formats créatifs”, indique Havas.

Concrètement, Vivendi va proposer au groupe Bolloré de lui racheter les 60% qu'il détient dans le capital d'Havas sur la base d'un cours de 9,25 euros l'action, soit une prime d'un peu moins de 9%.

"Cette opération, réalisée à un prix cohérent avec les multiples du secteur, aura un effet relutif sur le résultat net par action de Vivendi", précise le groupe de médias dans un communiqué.

Un dessein aux allures de consécration pour la famille Bolloré. Yannick Bolloré avait rejoint le conseil de Vivendi récemment. En dépit des démentis d'usage du début de l'année - " le groupe n'a, à l'heure actuelle, pas de projet formel visant à un tel rapprochement ", déclarait sans convaincre en février dernier, Arnaud de Puydefontaine, président du directoire de Vivendi -, les principaux intéressés ont pris soin de ne pas être aussi catégoriques, tant un tel rapprochement relevait de l'évidence. L'autre piste envisagée, celle de l'échange de titres, aurait conduit le groupe familial à devoir lancer une offre sur la totalité de Vivendi, qui pèse aujourd'hui plus de 23 milliards d'euros.

Comme prévu, Bolloré enclenche le rapprochement de ses deux grands actifs dans les médias. Notamment les risques de conflit d'intérêt pour Havas, qui conseille des concurrents de Canal+ notamment.

Ce rapprochement devra surtout obtenir l'approbation de l'opération par les autorités de concurrence compétentes car la possession par un groupe de médias d'une importante agence de publicité est inédit. Rien ne pousse les deux groupes à le faire, selon la direction de Vivendi.

Quand Vincent Bolloré est entré au capital de Vivendi en 2013, beaucoup prédisaient déjà que l'homme d'affaires pourrait avoir derrière la tête l'idée de "caser " Havas au sein de la maison mère de Canal+ et d'Universal Music. " L'oracle breton " est désormais exaucé.


Vivendi fait une offre à Bolloré pour ses parts dans Havas