Jeudi, 19 Octobre 2017
Dernières nouvelles
Principal » 16 ans de prison confirmés pour l'ex-capitaine du navire — Costa Concordia

16 ans de prison confirmés pour l'ex-capitaine du navire — Costa Concordia

13 Mai 2017

Mais il a dit: "'je crois en la justice, les décisions doivent être respectées, je vais me constituer prisonnier'".

Alors que de nombreux médias attendaient l'ancien capitaine devant chez lui à Meta di Sorrento, près de Naples, Francesco Schettino avait choisi d'attendre seul et loin des caméras la décision des juges.

Au soir du 13 janvier 2012, le Costa Concordia, un navire de croisière deux fois plus gros que le Titanic, avait heurté un rocher alors qu'il naviguait trop près des côtes de l'île du Giglio, au large de la Toscane. Il s'était alors échoué sur des rochers, avec à son bord 4.229 passagers et membres du personnel. La décision de la cour est attendue vendredi soir ou samedi.

Le navire de croisière, qui s'était approché de l'île pour une parade nocturne, vient s'échouer à moins de 50 mètres du rivage. La catastrophe fait 32 morts, dont un serveur indien dont le corps n'a jamais été retrouvé.

Des plaintes ont été déposées contre le croisiériste Costa dans plusieurs pays, même si la plupart des passagers n'ayant pas été blessés ou perdu de proches ont accepté une indemnisation de 11.000 euros par personnes en plus des frais.

Au terme de procédures négociées, la compagnie Costa a été condamnée à un million d'euros d'amende et cinq autres employés ont écopé de peines de 18 à 34 mois de prison. "Cette échelle vous devez la parcourir en sens inverse, monter sur le navire et me dire combien il y a de gens et ce qui se passe à bord. C'est clair?" En appel, le parquet avait réclamé 27 ans de prison et ses avocats l'acquittement.

La Cour de cassation italienne a confirmé vendredi la condamnation à 16 ans de prison de Francesco Schettino, l'ex-capitaine du Costa Concordia, qui s'est immédiatement constitué prisonnier pour le naufrage du paquebot qui a fait 32 morts en janvier 2012.

Le monstre de 114500 tonnes est resté plus de deux ans devant l'île du Giglio, vidé de ses 2400 tonnes de carburant pour éviter une marée noire.

L'avocat de la défense a en outre laissé savoir qu'il allait étudier le jugement rendu par la Cour de cassation afin de déterminer s'il existe des façons d'interjeter appel devant la Cour européenne des droits de l'Homme.

Son épave en partie immergée a ensuite été renflouée et transportée en juillet 2014 jusqu'au port de Gênes pour y être démantelée.


16 ans de prison confirmés pour l'ex-capitaine du navire — Costa Concordia