Samedi, 19 Août 2017
Dernières nouvelles
Principal » Législatives: le geste de la France insoumise envers le PCF

Législatives: le geste de la France insoumise envers le PCF

14 Mai 2017

"Vous avez une responsabilité immense", a souligné M. Macron.

À leur arrivée, certains responsables ont regretté le "pataquès" des investitures avec le MoDem, que François Bayrou a annoncée résolue dans la nuit.

"Aujourd'hui les choses sont apaisées".

M. Bayrou, allié à M. Macron depuis février, avait annoncé dans la nuit de vendredi à samedi un projet d'accord "solide et équilibré", au terme d'une réunion de travail de plus de quatre heures des responsables du MoDem, en contact avec des responsables d'En Marche!

Une liste d'investitures devait encore être formellement avalisée, mais M. Bayrou, qui avait refusé jeudi de donner son 'assentiment' à la première version en estimant que son mouvement avait été lésé, était optimiste. Ils ont reçu feuille de route et astuces de campagne à la veille de l'investiture de M. Macron.

Pendant ce temps-là dans une salle de congrès d'un quartier populaire de Villejuif, au sud de Paris, La France insoumise de Jean-Luc Mélenchon rassemblait 1500 personnes, candidats, suppléants et directeurs de campagne.

Malgré l'échec d'un accord national entre les communistes et La France insoumise, la fédération locale du PCF a également annoncé qu'elle retirait ses candidats dans trois autres circonscriptions du département au profit de candidats du mouvement de Jean-Luc Mélenchon.

Le PCF des Bouches-du-Rhône retire son candidat dans la 4e circonscription et apporte son soutien à Jean-Luc Mélenchon, le leader de La France insoumise qui s'y présente pour les législatives de juin prochain, déclare dans un communiqué Gilles Aspinas, le candidat investi par le Parti communiste.

"Nous sommes candidats partout, avec comme objectif gouverner le pays et constituer une nouvelle majorité", a-t-il ajouté, espérant que les 7 millions de voix qu'il a obtenues au premier tour de la présidentielle donneront à son mouvement l'élan nécessaire pour remporter le scrutin et imposer une cohabitation à Emmanuel Macron.

La France insoumise compte dans ses rangs quelques personnalités comme l'humoriste Gérald Dahan, la championne du monde de kick-boxing Sarah Soilihi, ou encore le jeune avocat Juan Branco, défenseur de Wikileaks.

Le président du groupe PS au Sénat, Didier Guillaume, avait souhaité repousser d'un an le scrutin prévu le 24 septembre, pour pouvoir appliquer avant la fin du quinquennat la réduction du nombre de parlementaires que M. Macron a inscrite dans son programme. Dupont-Aignan / M. Le Pen: le divorceInvestiture: les rites de la passationInvestiture: quelle sécurité sur les Champs-Élysées?


Législatives: le geste de la France insoumise envers le PCF