Vendredi, 20 Octobre 2017
Dernières nouvelles
Principal » Deux nourrissons décèdent à la maternité à cause d'un possible surdosage — Nancy

Deux nourrissons décèdent à la maternité à cause d'un possible surdosage — Nancy

16 Mai 2017

Les deux bébés, considérés comme " grands-prématurés", ont perdu la vie presque simultanément.

.

"Suite au décès ce 25 avril de deux nouveau-nés, grands prématurés, hospitalisés en réanimation néonatale, nous nous associons à la douleur des parents et leur présentons nos plus sincères condoléances, ainsi qu'à leurs proches", avait pour sa part indiqué le CHRU de Nancy dans un communiqué. Le parquet a ouvert une information judiciaire contre X pour homicide involontaire, rapporte L'Est Républicain.

Une petite fille, aînée de triplés, est morte dans la matinée puis, vers 13h30, un petit garçon âgé de 15 jours est lui aussi décédé. Mais en quelques heures, alors que leur état paraissait stable, les deux nourrissons ont perdu la vie presque simultanément après une dégradation très rapide de leurs constantes vitales. Très rapidement, un médicament, le Phosphoneuros, semble particulièrement pointé du doigt. De son côté, l'agence régionale de santé (ARS) confirme qu'elle "mène une enquête médico-administrative" afin de déterminer les circonstances du drame.Aucune conclusion ne pourra être retenue avant le retour de toutes les analyses toxicologiques. L'enquête pourrait toutefois s'avérer longue et fastidieuse.

Une piste tellement sérieuse qu'après le décès des deux prématurés, les autorités sanitaires nationales ont diffusé un message d'alerte, tandis que le CHUR de Nancy a soumis ses personnels à des "exercices draconiens de calcul de doses".

Depuis jeudi dernier, les personnels de l'hôpital doivent porter un gilet fluo avec l'inscription "Ne pas déranger, préparation de médicaments", afin de sécuriser au mieux la chaîne de préparation, ajoute le quotidien local. Les salariés qui avaient la charge de ces traitements ont été placés en arrêt de travail, car fortement perturbés par cette affaire.


Deux nourrissons décèdent à la maternité à cause d'un possible surdosage — Nancy