Mardi, 23 Mai 2017
Dernières nouvelles
Principal » Charlotte Gainsbourg évoque son père Serge : "Il était saoul en permanence"

Charlotte Gainsbourg évoque son père Serge : "Il était saoul en permanence"

17 Mai 2017

Charlotte Gainsbourg s'est entretenue avec M Le Mag, à l'occasion du festival de Cannes où elle viendra présenter le 17 mai Les fantômes d'Ismaël, le nouveau film d'Arnaud Desplechin. Fille de Serge Gainsbourg et Jane Birkin, Charlotte Gainsbourg s'est confiée dans M Le Magazine du Monde en marge de la sortie du film d'Arnaud Desplechin, Les Fantômes d'Ismaël, qui ouvrira le prochain Festival de Cannes.

Charlotte Gainsbourg a avoué avoir eu des relations compliquées avec son père notamment à son adolescence quand il a sorti son album Charlotte Forever.

"Un scandale de plus dans la longue saga gainsbourienne, mais une période plus difficile à gérer pour Charlotte, alors âgée de 15 ans". Charlotte Gainsbourg avait alors 20 ans. "Il me faisait aller trop loin, faire des choses qui me gênaient", se souvient Charlotte.

"Et puis, c'est la vie en général qui n'était pas facile avec Serge Gainsbourg". "Il ne comprenait pas que ça ne me plaise pas alors qu'il achetait les journaux pour voir si on parlait de lui", a t-elle confié dans une interview récemment donnée au magazine "M le Monde".

"Nous avons vécu ensemble le temps du tournage".

La fille du chanteur se rappelle au passage de ses mots quant à la manière de se tenir en public ou devant un objectif: "De vrais diktats". Il cherche rapidement à contrôler son image: "Il avait tellement étudié sa propre image". Par contre, le film fut pour elle beaucoup plus compliqué. Il avait tellement souffert, jeune, d'une prétendue laideur. Et il faut dire que même pendant mon enfance, c'était le nerf central: "ce que j'avais le droit de dire ou non sur mes parents". Une fois qu'il a trouvé un uniforme - je tends moi aussi à chercher des uniformes -, il a établi une manière d'être. "Je me transformais en flic sur le tournage, je guettais les écarts", raconte-t-elle.


Charlotte Gainsbourg évoque son père Serge :