Lundi, 24 Juillet 2017
Dernières nouvelles
Principal » Crédit immobilier: une dynamique européenne confirmée

Crédit immobilier: une dynamique européenne confirmée

17 Mai 2017

Entre décembre 2015 et décembre 2016, la progression de l'encours s'est élevée à 3,1% sur toute l'Union européenne.

C'est l'encours des crédits immobiliers dans l'ensemble de l'Union Européenne au 31 décembre 2016. L'Europe de l'Est représente seulement 3 % des encours de crédits immobiliers pour 20 % de la population européenne (6 033 € par ménage propriétaire); les prix immobiliers y sont également inférieurs. C'est ce qui ressort de la dernière édition de l'étude du Crédit Foncier sur le sujet. Ces quatre pays font pourtant partie de groupes distincts dans l'étude. Un recours plus important au crédit (80 164 euros par ménage propriétaire, soit deux fois la moyenne européenne) qui s'explique " notamment par le dynamisme des marchés, un recours au crédit in fine, une fiscalité favorable et des traditions culturelles par rapport au crédit ". A titre de comparaison, il n'y a que 59% de ménages propriétaires dans l'Europe du Centre-Ouest (Allemagne, Autriche, France et Bénélux), pour 34% de propriétaires avec crédit. Il représente "45 % des encours de crédits immobiliers de l'Union européenne". L'encours moyen par ménage propriétaire y est de 54 405 euros, soit 34 % de plus que la moyenne européenne. L'Europe du Sud, incluant le Portugal, l'Espagne, l'Italie et la Grèce, est la seule région à connaître un désendettement des ménages, avec une baisse des encours de 1,8% l'an passé, contre des hausses supérieures à 4% ailleurs en Europe. Le montant des encours correspond à 12 % du patrimoine non financier des ménages (15 % en moyenne en Europe).

Les ménages européens ont profité de l'environnement de taux bas pour acheter leur maison à crédit.

L'évolution des prix a toutefois influencé le gain de pouvoir d'achat réel pour les ménages acquéreurs. Au sein de l'Europe, la France se situe dans une position médiane. Bien que les prix aient augmenté de 3 % sur la période entre 2008 et 2016, le gain de pouvoir d'achat des ménages a progressé de 30 % sur la même période. Pour calculer ce gain de pouvoir d'achat, le Crédit Foncier additionne le taux de la capacité d'endettement (qui découle de l'évolution des taux de crédit) au taux d'évolution des prix de l'immobilier.


Crédit immobilier: une dynamique européenne confirmée