Vendredi, 17 Novembre 2017
Dernières nouvelles
Principal » Schwarzenegger s'en prend violemment à Trump — Climat

Schwarzenegger s'en prend violemment à Trump — Climat

06 Juin 2017

"Notre partenariat (avec la Chine) aujourd'hui est plus important que jamais", a assuré M. Juncker. Quant à Vladimir Poutine, on aura bien compris que les inquiétudes liées au changement climatique sont le cadet de ses soucis.

Posté sur ses comptes personnels sur les réseaux sociaux, l'appel d'Emmanuel Macron avait également suscité 114.000 likes sur Facebook.

La Chine, plus discrète que l'UE sur le sujet vendredi à Bruxelles, s'est tout de même dite prête à "chérir le résultat chèrement gagné" à Paris.

Le leadership combiné de la Chine et de l'Europe devrait suffire à isoler la position de Trump sur la scène internationale, et ne pas remettre en cause la participation des autres principaux pays émetteurs à l'accord. "Je ne jugerais pas Obama, oh je veux dire Trump, pour la décision qu'il a prise", a déclaré le président russe lors du Forum économique de Saint-Pétersbourg, précisant qu'il aurait préféré une renégociation des accords signés plutôt qu'une sortie.

Et il enchaîne, cette fois avec beaucoup plus de gravité: "En tant que fonctionnaire de l'État, et encore plus en tant que président, votre première et plus importante responsabilité est de protéger votre peuple".

Suite à l'annonce des Etats-Unis de se retirer de l'Accord de Paris sur le climat, la famille des Nations Unies a réaffirmé vendredi son engagement à mener les efforts face au défi "indéniable " que représente le changement climatique. Espoir des défenseurs de l'environnement quand Donald Trump est entré à la Maison-Blanche, elle allait, selon eux, lui faire entendre raison. Après des semaines d'atermoiements, le président américain a justifié dette décision au nom de la défense des emplois américains.

Les deux poignées de main de MM Macron et Trump ont été particulièrement observées par les journalistes, qui ont noté que le président français avait fait attention à ne pas se laisser dominer par son homologue américain. Il a dénoncé en français, puis en anglais, la dangerosité de la décision de Donald Trump. Mais depuis son installation à la Maison Blanche, il a envoyé des signaux contradictoires, reflets des courants contraires qui traversent son administration sur la question climatique mais aussi, au-delà, sur le rôle des Etats-Unis dans le monde et leur rapport au multilatéralisme. (...) Donald Trump commet une erreur. Fervent défenseur des énergies renouvelables, l'emblématique patron des voitures électriques Tesla, Elon Musk, a décidé de quitter les cénacles de grands patrons conseillant Donald Trump. Plusieurs maires ont exprimé leur opposition à cette décision de New York. Son objectif? Limiter la hausse de la température globale de la planète à 2°C en diminuant des émissions de gaz à effets de serre, comme le CO2.

"Il faut sortir de Paris", un "mauvais" accord pour les Etats-Unis, avait-il martelé ces derniers mois. Pour le chef de l'ONU, la transition vers une économie verte n'est pas qu'une une nécessité.


Schwarzenegger s'en prend violemment à Trump — Climat