Vendredi, 17 Novembre 2017
Dernières nouvelles
Principal » Après avoir soutenu l'isolement du Qatar, Trump appelle le Golfe à l'unité

Après avoir soutenu l'isolement du Qatar, Trump appelle le Golfe à l'unité

07 Juin 2017

Des pirates russes seraient à l'origine d'une attaque informatique contre l'agence de presse officielle du Qatar fin mai, qui avait ravivé des tensions dans la région, a rapporté mardi soir CNN.

Le but de la Russie avec ce piratage était de provoquer des divisions entre les Etats-Unis et leurs alliés, ont affirmé des enquêteurs américains à la chaîne d'information. Le FBI participe à l'enquête du Qatar sur ce piratage. Le Qatar héberge surtout une importante base aérienne américaine à Al-Udeid, . Ils avaient dit qu'ils adopteraient une position dure sur le financement de l'extrémisme, et tous les indices pointaient vers le Qatar. "Les dirigeants ont montré du doigt le Qatar - Et regardez!".

Elle a entraîné une suspension de vols aériens, la fermeture des frontières terrestres et maritimes avec le Qatar ainsi que des interdictions de survol aux compagnies qataries et des restrictions aux déplacements des personnes.

Les autorités saoudiennes ont annoncé, mardi 6 juin 2017, avoir annulé la licence de Qatar Airways et décidé de fermer les bureaux de la compagnie "d'ici 48 heures", au lendemain de la rupture par Ryad de ses relations avec Doha.

Qatar Airways a annoncé de son côté avoir suspendu sine die tous ses vols vers l'Arabie, les Emirats, Bahreïn et l'Egypte. Il s'agit de la plus grave crise diplomatique qui frappe le Moyen-Orient depuis des années.

Dès lundi, l'émir du Koweït avait reçu un conseiller du roi Salmane et appelé l'émir du Qatar, cheikh Tamim ben Hamad Al-Thani pour l'inviter à la "retenue".

Doha est partie prenant de la coalition mise sur pied par le prédécesseur de M. Trump, Barack Obama, pour lutter contre l'organisation Etat islamique (EI).

Le Pentagone a toutefois assuré que les opérations militaires américaines au Qatar n'étaient "pas affectées" par la crise.

Riche pays gazier à la politique étrangère controversée, le Qatar avait au départ réagi avec colère à la décision de rupture, accusant ses détracteurs de vouloir le mettre "sous tutelle" et de l'étouffer économiquement.

Il est aussi accusé d'entretenir des liens avec les réseaux jihadistes Al-Qaïda et EI, ainsi que les Frères musulmans classés "terroristes" par certains pays arabes. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP.


Après avoir soutenu l'isolement du Qatar, Trump appelle le Golfe à l'unité