Jeudi, 19 Octobre 2017
Dernières nouvelles
Principal » Les résultats complets et la composition du nouveau parlement — Elections législatives britanniques

Les résultats complets et la composition du nouveau parlement — Elections législatives britanniques

12 Juin 2017

Le Parti conservateur de la Première ministre britannique a remporté, jeudi 8 juin, la victoire lors des élections législatives anticipées, mais a perdu sa majorité absolue au Parlement. Même pour le parti travailliste de Jeremy Corbyn -arrivé en seconde position avec 261 sièges-, il est impossible d'ignorer "le verdict du peuple".

Article mis à jour au fil des dernières informations disponibles. Jeremy Corbyn a appelé vendredi Mme May à la démission.

C'est un échec personnel pour Mme May, qui avait convoqué ces élections législatives anticipées en comptant en obtenir une majorité renforcée pour négocier la sortie de l'Union européenne. Dans un discours proclamé vers 4 h 30 du matin, elle a déclaré que le pays a "besoin d'une période de stabilité" [Le Monde].

Les conservateurs avaient une majorité absolue avec une petite marge, mais ils craignaient des frondes. Elle devrait finalement en perdre aux alentours d'une dizaine ou d'une quinzaine.

Au contraire, le parti travailliste fait un très bon score, décrochant 262 sièges, soit 29 de plus qu'auparavant. Il peut être satisfait.

La chancelière allemande Angela Merkel a estimé vendredi que Londres maintiendrait le calendrier des négociations et a dit vouloir commencer rapidement le travail, à l'occasion d'une visite au président mexicain Enrique Pena Nieto.

On ignore pour l'heure s'il s'agira d'une formation de coalition ou d'un gouvernement minoritaire, mais les choses s'annoncent compliquées pour Theresa May, plus fragile que jamais alors qu'elle s'apprête à entamer les négociations du Brexit. Défiant les sondages, les conservateurs ont perdu leur majorité absolue au Parlement. Cette tactique a échoué et son message a été rejeté par l'électorat. De son côté, le parti europhobe Ukip s'est effondré en perdant son unique siège.

Le commissaire européen français Pierre Moscovici a estimé que Mme May avait "perdu son pari" et se trouvait "dans une situation moins simple".

"J'ai fait mon choix sur ces deux questions: avoir un bon accord sur le Brexit, et la sécurité", soulignait à l'AFP Angus Ditmas, 25 ans, à Londres.

Assurant que le processus de sortie de l'Union européenne "devait se poursuivre", il a affirmé que son parti était "prêt à mener les négociations au nom du pays". Pour le quotidien conservateur Times, la Première ministre "regarde vers l'abysse".

" La principale menace sur Theresa May est celle qui pèse sur son poste à la tête du Parti conservateur, explique Agnès Alexandre, professeur de civilisation britannique à l'Université de Bourgogne". La cheffe du gouvernement écossais réclame ce second référendum, après celui perdu par les indépendantistes en 2014, refusant que l'Ecosse, majoritairement europhile, soit entrainée dans le Brexit contre son gré. Elle s'est retrouvée seule candidate en lice, élue seulement par les députés, mais pas par les adhérents, puisqu'elle était tout seule. Je trouve que le message de cette élection est: "menez des négociations équitables et réfléchissez si c'est vraiment bon pour la Grande-Bretagne de sortir de cette manière là de l'Union européenne". Ou d'essayer de former une coalition avec un ou plusieurs autres partis. Les dirigeants européens pensaient également qu'en renforçant sa majorité au Parlement, elle serait mieux en même de résister à la pression des tenants de la ligne dure de son parti.

Les Libéraux démocrates connaissent eux aussi une belle progression.


Les résultats complets et la composition du nouveau parlement — Elections législatives britanniques