Lundi, 23 Octobre 2017
Dernières nouvelles
Principal » Des enfants jetés par les fenêtres pour être sauvés — Incendie de Londres

Des enfants jetés par les fenêtres pour être sauvés — Incendie de Londres

17 Juin 2017

On vérifiera entre autres si de récentes rénovations ont été effectuées correctement. Selon un bilan provisoire de la police, une soixante-dizaine de personnes sont encore portées disparues. Les responsables affirment ne réellement pas savoir combien de victimes sont manquantes. La police a ouvert une enquête pour déterminer si un crime a été commis. "40 camions à incendie et 200 pompiers sur place", a tweeté le maire de Londres, Sadiq Khan, à l'aube. Elle est vivement critiquée pour ne pas avoir rencontré les habitants du quartier lors de sa visite à la tour Grenfell la veille.

" Ce serait un miracle de retrouver des survivants", a déclaré la cheffe des pompiers Dany Cotton. Certaines victimes pourraient n'être jamais identifiées.

Trois jours après le déclenchement de l'incendie, dans la nuit de mardi à mercredi, l'immeuble de 24 étages continuait de dégager de la fumée, et ses niveaux les plus élevés restaient inaccessibles aux pompiers en raison de l'instabilité des sols.

Des 78 personnes hospitalisées, 18 sont dans un état critique, et de nombreuses personnes restent portées disparues.

Jeudi, le chef de la police londonienne Stuart Cundy a indiqué qu'il n'était pas en mesure d'avancer un bilan définitif du drame: "Je ne sais pas".

Au moins 30 personnes ont été blessées, avait auparavant précisé les services d'ambulance, dans ce brasier qui a ravagé cette tour de 120 appartements déployés sur 27 étages. Ce type de revêtement est proscrit aux États-Unis pour les immeubles dépassant 12 mètres de haut, affirme le quotidien britannique.

Les causes de l'incendie ne sont pas encore connues et le gouvernent a ordonné l'ouverture d'une enquête publique pour faire la lumière sur le drame. "Le processus va être très long".

Le bureau de la première ministre Theresa May a déclaré qu'elle était profondément attristée par les décès tragiques dans la tour Grenfell et qu'elle était informée de la situation en continu. " Combien d'enfants sont morts?" Sa tante a lancé un appel sur les réseaux sociaux pour tenter de la retrouver, accompagné d'une photo de la fillette qui habitait au 20e étage de la tour.

Pour le moment, seul le nom d'une victime a été annoncé. Il s'agit de Mohammed Alhajali, un réfugié syrien de 23 ans qui vivait au 14étage et étudiait l'ingénierie civile à la West London University.

Le sinistre vient frapper un pays déjà endeuillé par plusieurs attentats et a donné lieu à un mouvement de solidarité avec 480.000 livres (550.000 euros) rassemblés jeudi matin en ligne en faveur des victimes tandis que les dons de vêtements et de nourriture affluaient. Elle a ensuite annoncé un fonds d'aide de 6,4 millions $ US, notamment pour aider les sinistrés à se reloger le plus près possible de là où ils habitaient précédemment. "J'ai entendu que certaines alarmes incendie n'ont pas fonctionné, ça ne m'étonne pas". "Mais ici vit la classe ouvrière, des gens d'origines différentes, auxquels on ne prête pas attention", dénonce-t-il.