Dimanche, 25 Juin 2017
Dernières nouvelles
Principal » "Un jour, je parlerai", promet François Fillon

"Un jour, je parlerai", promet François Fillon

19 Juin 2017

Un temps le candidat Les Républicains à la présidentielle 2017 avait accusé un supposé cabinet noir de l'Élysée. Après les révélations du Canard Enchaîné, fin janvier, sur les emplois présumés fictifs de Penelope Fillon, le candidat Les Républicains n'a jamais réussi à renverser la vapeur et a échoué à se qualifier pour le second tour de la présidentielle. Mais il n'a pas dit son dernier mot: "J'ai envie de savoir d'où c'est venu et comment ça s'est passé", déclare-t-il dans les pages du Journal du Dimanche (JDD) de ce 18 juin.

Le 23 mars, François Fillon avait dénoncé à l'antenne de France 2 un "scandale d'État" et l'existence d'un "cabinet noir" à l'Élysée.

Cette question, c'est le candidat de la droite éliminé dès le premier tour de l'élection présidentielle qui se la pose ce dimanche, un peu plus d'un mois après son échec électoral et ce qui ressemble, depuis, à un retrait de la vie politique.

Si François Fillon ne porte, pour le moment, aucune accusation, il est certain que quelqu'un a "guidé la main" des journalistes du journal satirique. "Le pouvoir, quelqu'un de mon camp, un autre personnage extérieur à la politique", énumère-t-il sans donner plus de précision. "Que François Fillon soit transparent sur ses frais et ses collaborateurs", avait ainsi twitté l'ex-Garde des Sceaux, alors que celui-ci se posait en parangon de la morale politique et financière. Mais il l'affirme: "Un jour, je parlerai, mais c'est trop tôt".

Plusieurs mois après les révélations du Canard Enchaîné et le déclenchement du Penelope Gate, François Fillon dit toujours vouloir chercher à comprendre les origines de cette affaire.

Qui est à l'origine de l'affaire Penelope Fillon?