Lundi, 23 Octobre 2017
Dernières nouvelles
Principal » L'Iran tire des missiles contre "des bases de terroristes" de Daesh — Syrie

L'Iran tire des missiles contre "des bases de terroristes" de Daesh — Syrie

20 Juin 2017

Ces tirs de missiles sont intervenus en "représailles" aux attentats perpétrés le 7 juin contre le Parlement et le mausolée de l'imam Khomeiny à Téhéran, qui ont fait dix-sept morts et ont été revendiqués par l'EI, ont annoncé les Gardiens dans un communiqué publié sur leur site sepahnews.

Selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), des affrontements se déroulaient tard en soirée dans deux villages à une quarantaine de kilomètres au sud de la ville de Raqa, peu après que l'armée syrienne eut accusé la coalition internationale dirigée par Washington d'avoir abattu un de ces avions dans la zone.

Mais l'objectif du régime n'est pas Raqa, que tentent de capturer des forces rivales, les Forces démocratiques syriennes (FDS), soutenues par les Etats-Unis.

L'armée russe a annoncé vendredi avoir vraisemblablement tué en Syrie le chef du groupe Etat islamique, Abou Bakr al-Baghdadi, lors de bombardements fin mai par son aviation visant une réunion de hauts dirigeants de l'organisation djihadiste près de Raqa.

L'incident, rapporté par l'armée syrienne et confirmé par Washington, constitue une escalade alors que les troupes syriennes se trouvent à la lisière de zones de contrôle de forces soutenues par les Américains dans le nord et le sud de la Syrie.

"Le commandement général de l'armée met en garde contre les graves conséquences de cette agression flagrante sur les efforts visant à lutter contre le terrorisme", a-t-elle ajouté.

Les FDS, entrées le 6 juin dans la ville de Raqa, se sont depuis emparées d'une poignée de quartiers et s'apprêtent à lancer la bataille cruciale du centre-ville.

La guerre en Syrie, qui a fait 320.000 morts en six ans, s'est transformée en un conflit très complexe avec la montée des jihadistes et l'implication de puissances régionales et internationales.

L'Iran a, dit-on, utilisé des missiles Zolfagar, récemment livrés au Corps des Gardiens de la Révolution Iranienne, qui doivent être perfectionnés poutr atteindre 3.000 kms et dont la cible essentielle est Israël. l'époque de cette livraison, d'autres missiles balistiques Qadr H, d'une portée double de 1400 kms portaient l'inscription: Israël sera balayé de la surface de la planète. Après le double attentat de Téhéran, les Gardiens avaient affirmé qu'ils " vengeraient le sang versé des innocents ".


L'Iran tire des missiles contre