Mercredi, 20 Septembre 2017
Dernières nouvelles
Principal » L'étudiant américain libéré par Pyongyang est décédé

L'étudiant américain libéré par Pyongyang est décédé

21 Juin 2017

MONDE Otto Warmbier était dans un état végétatif depuis plus d'un an et souffrait de graves lésions cérébrales. Il avait été condamné à 15 ans de travaux forcés par la Cour suprême nord-coréenne après avoir avoué le vol d'une affiche ornée d'un slogan politique dans un hôtel de Pyongyang où il était hébergé.

Le jeune homme a été rapatrié le 13 juin dernier mais en même temps Pyongyang annoncait qu'il était dans le coma depuis un an peu après son arrestation et son procès en mars 2016. "Nos pensées et nos prières accompagnent la famille d'Otto, ses amis et tous ceux qui l'aimaient".

Le président Donald Trump a offert ses condoléances aux proches et a dit que les États-Unis sauraient gérer "le régime brutal " de la Corée du Nord.

Étudiant en science économique, Warmbier s'était rendu en Corée du Nord comme touriste. " Le risque pour les Américains visitant la Corée du Nord est trop élevé", poursuit l'agence.

À la suite du décès de son ancien client Otto Warmbier, l'agence de voyages Young Pioneet Tours a annoncé qu'elle cesserait d'organiser des voyages pour les Américains qui veulent se rendre en Corée du Nord.

La Corée du Nord a tenté de justifier l'état de l'Américain en affirmant qu'il avait contracté le botulisme, une maladie infectieuse qui peut aboutir à une paralysie des muscles, notamment respiratoires. Les "confessions" du jeune homme avaient été diffusées par la télévision nord-coréenne.

'Les mauvais traitements, atroces et barbares, que notre fils a subis aux mains de la Corée du Nord nous garantissaient qu'il n'y aurait pas d'autre issue hormis (celle) que nous vivons aujourd'hui', ont-ils estimé. Au terme de 17 mois de négociations, il est enfin libéré. Il était dans le coma depuis plus d'un an. En Corée du Nord, c'est considéré comme un crime grave. "On ne peut pas être certain que la Corée du Nord a tué M. Warmbier mais je crois qu'il est très clair qu'ils ont une lourde responsabilité dans le processus qui a conduit à sa mort", a déclaré Moon Jae-In dans un entretien à la chaîne américaine CBS.

"C'est avec tristesse que nous annonçons que notre fils (.) est mort aujourd'hui à 14h20 (18h20 GMT), ont indiqué Fred et Cindy Warmbier, qui ont remercié "les merveilleux professionnels" de l'Hôpital universitaire de Cincinnati et accusé la RPDC d'avoir maltraité leur enfant".


L'étudiant américain libéré par Pyongyang est décédé