Mercredi, 20 Septembre 2017
Dernières nouvelles
Principal » Le meilleur temps et une belle frayeur pour Verstappen — GP d'Europe

Le meilleur temps et une belle frayeur pour Verstappen — GP d'Europe

24 Juin 2017

Verstappen a été le premier à descendre sous 1 min 44 sec (1: 43.894), le tout en pneus tendres, alors qu'en début d'après-midi, il avait signé le meilleur temps de la première séance en pneus super-tendres (1: 44.410).

Le Néerlandais de 19 ans pourra toutefois regretter une sortie de piste terminée contre un rail de sécurité dans les derniers instants. "Je me sentais très bien dans la voiture". Si l'on donnera tout de même l'avantage; léger, à Mercedes, l'on surveillera de très près les différents essais des deux jours, avant de se pencher sur les qualifications; où obtenir une bonne place sur la grille de départ est un fait important ici, notamment pour ne pas rester coincé dans le trafic, puisque les dépassements sont très compliqués. Mais être devant le vendredi, c'est toujours positif. "Nous avons clairement encore du travail jusqu'aux qualifications, mais le temps de Valtteri dans la deuxième séance est prometteur", a réagi le triple champion du monde (2008, 2014 et 2015).

Le Britannique Lewis Hamilton a passé toute la journée en pneus tendres, se contentant du 5e chrono en début d'après-midi (1:45.497) et du 10e en fin de journée (1:44.525).

Il a fini à plus d'une seconde de Verstappen (1:44.525), un écart qu'il devra réduire dès la dernière séance d'essais libres samedi (à 12h00 françaises/10h00 GMT), pour trouver ses marques, puis en qualifications (15h00 françaises/13h00 GMT).

Sebastian Vettel, l'actuel meneur au championnat, s'est classé cinquième, juste derrière son coéquipier chez Ferrari Kimi Raikkonen.

Seuls le Mexicain Sergio Pérez (Force India) et le Britannique Jolyon Palmer (Renault) se sont fait une vraie frayeur, en percutant le muret après le no 8.

Les virages 2, 8 et 14 ont particulièrement embêté les pilotes lors des deux séances: nombre d'entre eux sont allés tout droit sans endommager leur véhicule, à l'image de Vettel et du Brésilien Felipe Massa (Williams), ensemble dans une voie de dégagement.

Le circuit de Bakou, long de 6 kilomètres, qui longe les murs médiévaux de la ville et sur le bord de la mer Caspienne, permet d'atteindre la vitesse maximale la plus rapide en F1 et est également l'un des plus difficiles. Le Néerlandais Max Verstappen a été le plus rapide devant son équipier australien Daniel Ricciardo. Et pour couronner le tout, Alonso a connu un problème de boîte de vitesses en milieu de la deuxième séance.