Mardi, 21 Novembre 2017
Dernières nouvelles
Principal » L'incendie de la tour provoqué par un réfrigérateur défaillant — Londres

L'incendie de la tour provoqué par un réfrigérateur défaillant — Londres

24 Juin 2017

Les enquêteurs ont par ailleurs établi que les isolants et les tuiles de revêtement utilisés dans la tour avaient échoué à tous les tests de protection incendie.

L'incendie de la Tour Grenfell à Londres où 79 personnes sont présumées mortes, a été provoqué par un réfrigérateur a affirmé Fiona McCormack, l'une des responsables de la police scientifique de Londres. Elle envisage donc de considérer l'affaire comme homicide involontaire, précise vendredi la Superintendente Fiona McCormack. "Être sûrs que ça soit bien fait" Le propriétaire, Manche Habitat, a pris des mesures dans la sécurité incendie qui ne datent pas d'hier.

Le gouvernement britannique a ordonné que le modèle de réfrigérateur en question soit examiné.

"Les mots ne peuvent exprimer notre tristesse après cette terrible tragédie", ajoute le groupe dans un communiqué.

Haute de 24 étages, la tour Grenfell, qui comptait 151 logements et quelque 600 résidents, s'est embrasée dans la nuit du13 au 14 juin 2017, emprisonnant entre ses murs de nombreuses victimes endormies.

La police passe en revue toutes les facettes de ces composantes de la tour, a dit Mme McCormack.

Jusqu'à maintenant, les échantillons de 11 immeubles de Londres, de Manchester et de Plymmouth se sont avérés combustibles. Au moins une chaîne hôtelière, Premier Inn, a demandé à des experts de s'assurer que ses installations respectent les réglementations.

Le drame a coûté la vie à six Marocains formellement identifiés.

Les survivants, les associations qui les soutiennent et l'opposition travailliste accusent les autorités locales de n'avoir pas, dans les premières heures, apporté aux survivants le genre de soutien matériel qu'elles auraient fourni à des sinistrés qui auraient été blancs et de classes sociales supérieures.


L'incendie de la tour provoqué par un réfrigérateur défaillant — Londres