Vendredi, 17 Novembre 2017
Dernières nouvelles
Principal » Mort de Rémi Fraisse: le parquet requiert un non-lieu

Mort de Rémi Fraisse: le parquet requiert un non-lieu

24 Juin 2017

Le jeune homme de 21 ans avait été tué par une grenade offensive lancée par un gendarme lors d'affrontements sur le chantier du barrage controversé de Sivens, dans le Tarn. Le parquet de Toulouse a requis un non-lieu, vendredi 23 juin, concernant la mort du militant écologiste Rémi Fraisse.

L'instruction s'était achevée en janvier et le père de la victime, Jean-Pierre Fraisse, redoutant que ce dossier aboutisse à un non-lieu avait déposé, via ses avocats, d'ultimes plaintes pour tenter de relancer les investigations. Et le parquet y écrit qu'il a été fait "un usage proportionné de la force". Le gendarme qui a tiré la grenade a été entendu comme témoin assisté au mois de mars 2016.

Toujours selon nos confrères, le magistrat estimerait qu'aucune faute pénale ne peut être retenue contre qui que ce soit car 'il n'y a ni "violation manifestement délibérée d'une obligation de prudence ou de sécurité", ni "faute caractérisée exposant autrui à un risque d'une particulière gravité" de la part des forces de l'ordre. Reste à savoir maintenant si les deux juges d'instruction vont suivre ce réquisitoire ou bien engager des poursuites en vue d'un procès.

Un rapport de l'Inspection générale de la gendarmerie (IGGN) l'avait déjà blanchi en décembre 2014, estimant que les avertissements nécessaires avaient été effectués avant le tir de la grenade.

Le parquet de Toulouse est aussi revenu dans ses réquisitions sur la personnalité de Rémi Fraisse: "un jeune homme totalement intégré, calme, pondéré et pacifique".


Mort de Rémi Fraisse: le parquet requiert un non-lieu