Mardi, 21 Novembre 2017
Dernières nouvelles
Principal » Allemagne : Schulz met en garde Merkel contre "l'arrogance du pouvoir"

Allemagne : Schulz met en garde Merkel contre "l'arrogance du pouvoir"

26 Juin 2017

Le social-démocrate Martin Schulz a durement attaqué dimanche Angela Merkel qu'il a accusée "d'arrogance" et "d'attaque contre la démocratie", à trois mois d'élections législatives pour lesquelles il est donné largement battu par la chancelière allemande.

"Chers camarades, quand un parti vient et dit "on n'a rien à voir avec cela et on ne débattra pas de cela pendant la campagne des élections" alors je dis que c'est de l'arrogance de pouvoir, rien d'autres".

L'ancien président du Parlement européen a reproché à Angela Merkel, au pouvoir depuis 2005 et qui brigue un quatrième mandat consécutif, de "taire de façon systématique les débats quant à l'avenir du pays", à l'image de celui sur les retraites.

Ces "attaques personnelles contre la chancelière sont vaines et montrent l'immense impuissance du SPD", a réagi un responsable de la famille politique d'Angela Merkel, Andreas Scheuer.

Lors de son discours, Martin Schulz a balayé l'ensemble des thèmes de son programme soumis dimanche après-midi au vote des délégués sociaux-démocrates. Martin Schulz a promis une réduction des impôts pour les couches populaires et moyennes, plus de pression fiscale pour les plus riches, et la gratuité de la scolarité. L'ancien chancelier Gerhard Schröder doit aussi s'exprimer devant les délégués pour tenter de leur redonner le moral.

Martin Schulz s'est également engagé s'il est élu à instaurer le mariage pour les couples homosexuels, que les conservateurs de Mme Merkel refusent. Son discours a été longuement applaudi par plusieurs milliers de délégués et militants réunis dans la Westfallenhalle de Dortmund. Le dernier en date cette semaine crédite la CDU d'une avance de seize points sur le SPD (39% contre 23%). En tant que chancelière, Angela Merkel dispose "d'un bonus", elle est "la femme au sommet" qui attire toute l'attention, résume Gero Neugebauer, politologue à l'Université libre de Berlin. Les démocrates chrétiens de Mme Merkel, qui gouvernent depuis 2013 avec les sociaux-démocrates au niveau fédéral, pourraient même se passer d'eux dans la prochaine coalition en s'alliant avec les libéraux du FDP, ce qui donnerait un coup de barre à droite à l'Allemagne. Dans un climat d'incertitude généré par le Brexit, l'élection de Donald Trump ou la poussée des populismes, elle représente aussi un pôle de stabilité qui rassure l'opinion allemande.


Allemagne : Schulz met en garde Merkel contre