Vendredi, 28 Juillet 2017
Dernières nouvelles
Principal » Au tour de François Bayrou de démissionner — France

Au tour de François Bayrou de démissionner — France

26 Juin 2017

Un simple remaniement "technique " avait été annoncé.

Vous pensiez que la théorie du complot était bien trop marquée premier semestre 2017? Ce témoin ajoute également que certains de ces eurodéputés du parti de François Bayrou se seraient plaint de ne pas "pouvoir disposer de ces assistants qui étaient pourtant censés être à leur service".

Installé après une présidentielle marquée par les affaires touchant François Fillon et le FN, le nouvel exécutif a répété pendant un mois que seule une mise en examen, et non l'ouverture d'une enquête, pouvait motiver le départ de ministres mis en cause.

En démissionnant, Sylvie Goulard avait précisé s'appliquer " les mêmes principes que d'autres pays européens ".

Ministre de l'Agriculture sous le gouvernement Philippe I, Jacques Mézard devient ministre de la Cohésion des territoires, après ce remaniement.

Lors de son discours d'adieu, hier, la ministre des Armées Sylvie Goulard a expliqué sa décision de ne pas rester à son poste.

Retrouvez cet article sur Francetv infoGille Boyer, proche d'Edouard Philippe et d'Alain Juppé, nommé conseiller à MatignonL'ex-ministre Richard Ferrand élu président du groupe La République en marche à l'AssembléeVIDEO.

Ne pas exposer le gouvernement, et encore moins le président de la République, à une "campagne mensongère".

Malgré ce témoignage accablant, François Bayrou tente de relativiser les faits. "Sur Europe 1, Christophe Castaner a expliqué que tout comme la ministre des Armées Sylvie Goulard la veille, François Bayrou avait fait un " choix personnel ".

Business France, une agence publique alors dirigée par l'actuel ministre du Travail, Muriel Pénicaud, est accusé d'avoir organisé ce déplacement via Havas, sans appel d'offre.

François Bayrou comme Marielle de Sarnez sont susceptibles de devoir répondre à la justice dans le cadre de l'enquête ouverte pour 'abus de confiance et recel'.

Il assure ne pas vouloir "exposer" le gouvernement et Emmanuel Macron dans une affaire de "dénonciations anonymes" contre le Modem dont il était, selon lui, "la cible". Elle est nommée Secrétaire d'Etat auprès de Gérard Collomb, ministre de l'Intérieur.

Le nouveau gouvernement s'étoffe de sept membres supplémentaires et compte au total 29 personnes - 19 ministres et dix secrétaires d'Etat - et respecte la parité (14 hommes et 15 femmes) (voir liste complète).