Jeudi, 21 Septembre 2017
Dernières nouvelles
Principal » Le MoDem a "recasé" des salariés à Bruxelles, reconnaît Bayrou

Le MoDem a "recasé" des salariés à Bruxelles, reconnaît Bayrou

26 Juin 2017

Sa convocation en milieu de matinée dans les locaux de l'office anticorruption de Nanterre intervient au lendemain de la démission du gouvernement des ministres de la Justice François Bayrou et des Affaires européennes Marielle de Sarnez, respectivement président et vice-présidente du MoDem. Au cours de sa conférence de presse, organisée mercredi 21 juin afin d'expliquer pourquoi il quittait son poste, le désormais ex-garde des Sceaux a pourtant assuré que son nom n'a "jamais été cité dans cette enquête". Remplacé mercredi par Nicole Belloubet au ministère de la Justice après son départ du gouvernement, le président du MoDem, de retour à la mairie de Pau (Pyrénées-Orientales), renouvelle son démenti face aux soupçons d'emplois fictifs d'assistants de députés européens du MoDem. Une enquête est ouverte sur les conditions d'emploi des assistants parlementaires européens du MoDem, tandis que M. Ferrand fait l'objet d'une enquête sur une transaction immobilière impliquant sa compagne.

"Où est l'irrégularité là-dedans? dans une période de mauvaise passe comme toutes les formations politiques en ont connues, vous cherchez à recaser un maximum de salariés, de gens de confiance". On leur a recommandé ces gens-là. Il s'est défendu suite à l'ouverture d'une enquête qui touche les assistants parlementaires du MoDem.

François Bayrou s'est livré à Sud Ouest. Dans un article publié jeudi, Le Monde rapportait que le parti centriste avait utilisé les fonds européens comme "financement d'urgence" en 2009, après le revers électoral enregistré aux législatives de 2007. Le maire de Pau dénonce une campagne mensongère. "Je pense que tout cela ne vient pas par hasard. Un certain nombre de forces, de puissances qui détestent l'idée d'une loi sur la moralisation de la vie publique agissent".


Le MoDem a