Samedi, 18 Novembre 2017
Dernières nouvelles
Principal » Une expertise confirme la thèse de la mort par asphyxie — Adama Traoré

Une expertise confirme la thèse de la mort par asphyxie — Adama Traoré

06 Juillet 2017

Près d'un an après ce drame, qui a été qualifié de bavure par la famille du jeune homme, une nouvelle expertise médicale vient de conclure à une mort par asphyxie: "La mort de Monsieur Adama Traoré est secondaire à un état asphyxique aigu, lié à la décompensation - à l'occasion d'un effort et de stress", affirment le professeur Jean-Patrick Barbet et le docteur Pierre Validiré dans le rapport médical.

Lundi, les juges d'instruction parisiens, qui ont repris en décembre cette enquête ouverte à Pontoise, ont reçu la contre-expertise anatomo-pathologique que l'avocat avait demandé en vue de confirmer cette hypothèse. Si le second mal correspond à une maladie inflammatoire habituellement sans gravité, le premier est une anomalie cardiaque (une augmentation du volume du coeur) potentiellement problématique. Le nouveau rapport contredit donc les explications de l'ancien procureur de Pontoise, Yves Jannier, qui affirmait le 21 juillet qu'Adama Traoré "avait une infection très grave". Et ce malgré deux rapports d'autopsie, dont l'un soulignait que la mort du jeune homme était dû à "un syndrome asphyxique" possiblement causé par la manière dont il a été interpellé. Réalisé en septembre, ce premier examen approfondi des organes avait avancé l'hypothèse d'une cardiomyopathie "exposant M. Traoré au risque de mort subite" et relevé plusieurs anomalies pouvant avoir contribué au décès.

Dans leurs conclusions, en date du 22 juin 2017, ils soulignent qu' "aucun signe ne permet d'évoquer un état infectieux antérieur", chez Adama Traore. La question de savoir si Adama Traoré est mort par asphyxie à la suite notamment d'une fragilité cardiaque ou à une compression thoracique lors de l'intervention des gendarmes, ou à ces deux facteurs cumulés, "n'est pas tranchée" à ce stade des investigations, selon une source proche du dossier. "Il a pris le poids de nos corps à tous les trois au moment de son interpellation", avait déclaré le militaire. Il avait perdu connaissance lors de son transport vers la brigade de Persan. Un plaquage que la famille accuse d'être la cause de la mort d'Adama Traoré. Le décès d'Adama Traoré avait été constaté environ une heure et demie après son interpellation.


Une expertise confirme la thèse de la mort par asphyxie — Adama Traoré