Mardi, 21 Novembre 2017
Dernières nouvelles
Principal » Le chef de l'État Islamique serait mort, selon l'OSDH

Le chef de l'État Islamique serait mort, selon l'OSDH

12 Juillet 2017

Première et unique apparition à Mossoul C'est à Mossoul que le chef du groupe EI fait sa seule apparition publique connue, en juillet 2014, à la mosquée al-Nouri.

"Daech a diffusé une brève déclaration par l'intermédiaire de ses agences de médias dans la ville de Tal Afar (sous contrôle de l'EI), à l'ouest de Mossoul, confirmant la mort de son chef al-Baghdadi, sans donner davantage de détails", a rapporté al-Sumaria. Peu à peu, "tout le monde s'est rendu compte que ce rien du tout, ce type timide, était un fin stratège", explique Sofia Amara.

La mort de leur chef serait un nouveau coup dur porté à l'organisation Etat islamique. Il aurait fait son service militaire au sein de l'armée irakienne.

Dans un enregistrement de mai 2015, Abou Bakr al-Baghdadi exhortait les musulmans soit à rejoindre le "califat", soit à mener la guerre sainte dans leur pays. "L'islam n'a jamais été la religion de la paix", martèle-t-il.

L'ONG syrienne a affirmé mardi détenir des informations de hauts responsables du groupe djihadiste confirmant la mort de leur chef.

Après avoir proclamé l'Etat islamique, al-Baghdadi aurait vécu dans les zones situées à la frontière poreuse entre la Syrie et l'Irak, jusqu'alors contrôlées par Daesh.

Toutefois, les canaux classiques de diffusion des informations officiels, utilisés par Daech, n'ont communiqué aucune donnée à ce sujet. Ce dernier vient d'être chassé de Mossoul, son dernier grand bastion urbain en Irak, et fait l'objet d'une offensive d'une alliance arabo-kurde dans son principal fief syrien de Raqa.


Le chef de l'État Islamique serait mort, selon l'OSDH