Lundi, 20 Novembre 2017
Dernières nouvelles
Principal » Le gouvernement promet 11 milliards de baisse en 2018 — Impôts

Le gouvernement promet 11 milliards de baisse en 2018 — Impôts

13 Juillet 2017

Le Premier ministre Édouard Philippe a clarifié mercredi dans une interview aux Échos la stratégie budgétaire du gouvernement. L'ancien maire du Havre avait alors expliqué que les prélèvements obligatoires baisseraient de quelque 7 milliards d'euros l'an prochain. Les seuils et les taux seront les mêmes que ceux de l'ISF. Le montant total étant de 3 milliards d'euros.

Pour les entreprises, qui se plaignent régulièrement du taux d'imposition trop élevé de la France (33 %, l'un des plus élevés du monde), le gouvernement a également prévu un petit cadeau: une baisse de l'Impôt sur les Sociétés.

"Ces annonces sont faites après que l'Elysée a décidé dimanche soir d'aller de l'avant dans les réformes économiques et fiscales dès 2018 alors que le Premier ministre avait laissé entendre la semaine passée devant le Parlement qu'elles pourraient être décalées d'un an du fait des tensions sur les finances publiques". Il y aura des mesures de compensation pour ces deux catégories.

Cette baisse du déficit serait facilitée par un regain de croissance. L'Impôt sur la Fortune sera supprimé et remplacé par l'IFI (Impôt sur la Fortune Immobilière), précise Edouard Philippe aux Échos. l'IFI, selon les calculs du gouvernement, devrait rapporter 2 milliards d'euros par an contre les 5 que rapporte l'ISF.

Mise en place d'une "flat tax " : dès l'année prochaine, ce dispositif prendra la forme d'un prélèvement forfaitaire unique de 30 % sur les revenus de l'épargne. "Mais je ne suis pas un fétichiste du chiffre", prévient le Premier ministre. Les livrets défiscalisés comme le livret A restent exemptés.

C'est la question que se posent beaucoup de Français: comment financer les baisses d'impôts.

Quelles baisses d'impôts pour 2018?

À la veille du début du débat d'orientation budgétaire avec les parlementaires, le chef du gouvernement annonce la couleur.

Le chiffre du jour: 1%

.

"C'est un effort considérable", qui représente "plus de la moitié" des baisses d'impôts promises par l'exécutif sur l'ensemble du quinquennat, ajoute le Premier ministre.

Naturellement, ce ne sera possible que grâce à la reprise qui est en cours: Bercy table, après les bonnes nouvelles des prévisions de croissance relevée de la Banque de France, sur 1,6 % de croissance en 2017 et 1,7 % en 2018.

C'est sur ce point-là que le Gouvernement est très attendu par les Français.


Le gouvernement promet 11 milliards de baisse en 2018 — Impôts