Mercredi, 20 Septembre 2017
Dernières nouvelles
Principal » Une fusillade à Jérusalem fait cinq morts dont deux policiers israéliens

Une fusillade à Jérusalem fait cinq morts dont deux policiers israéliens

15 Juillet 2017

Cette attaque meurtrière dans les quartiers arabes de Jérusalem, dans laquelle deux jeunes policiers de 22 ans et 30 ans, tous deux membres de la minorité arabe druze d'Israël, très présente dans la police, ont été tués par des Arabes israéliens - des personnes présentant la citoyenneté israélienne et vivant en Israël - constitue un coup dur pour les services de renseignement et de sécurité du pays.

Trois Palestiniens armés ont ouvert le feu dans la vieille ville, à côté de l'esplanade des Mosquées, avant d'être abattus dans le périmètre du lieu saint.

Mohammed Hussein a été interpellé ce vendredi à Jérusalem après une attaque de grande ampleur qui a tué deux policiers israéliens et entraîné la fermeture de l'Esplanade des Mosquées.

Il s'agit de la première attaque à l'arme à feu commise depuis des années dans la Vieille ville soulignent les commentateurs, alors que depuis octobre 2015, Israël et les territoires palestiniens ont surtout été marqués par des attaques à l'arme blanche perpétrées en majorité par des Palestiniens qui agissaient seuls.

Les médias locaux affirment que des passeports israéliens ont été retrouvés sur les assaillants et que l'un d'eux est issu d'un village arabe situé au nord du pays, rapporte l'agence de presse allemande DPA.

La police a annoncé que les prières du vendredi ne pourraient pas avoir lieu sur l'Esplanade des mosquées en raison de cette fusillade.

Nous devrons réévaluer toutes les dispositions de sécurité sur le mont du Temple et ses environs.

Trois hommes ont ouvert le feu à Jérusalem, ce vendredi. Le porte-parole du mouvement islamiste Hamas, Sami Abou Zohri, a estimé que l'attaque était "une réponse naturelle au terrorisme sioniste et à la profanation de la mosquée Al-Aqsa". En contrebas, le mur des Lamentations, désigné sous le nom de mont du Temple par les juifs, est le lieu le plus sacré du judaïsme.

Selon un statu quo en vigueur depuis plusieurs décennies, les juifs sont autorisés à visiter l'esplanade mais pas à y prier.

Deux policiers israéliens ont été tués dans l'assaut.

En plein préparatifs d'un déplacement en Europe - notamment à Paris où il doit être reçu dimanche 16 juillet par Emmanuel Macron -, le premier ministre israélien Benyamin Netanyahou s'est entretenu au téléphone avec le président de l'autorité palestinienne Mahmoud Abbas, qui a condamné l'incident.


Une fusillade à Jérusalem fait cinq morts dont deux policiers israéliens