Lundi, 23 Octobre 2017
Dernières nouvelles
Principal » STX : Paris proposera à l'Italie une coopération militaire

STX : Paris proposera à l'Italie une coopération militaire

02 Août 2017

Bruno Le Maire, qui recevait une délégation de quatre patrons et le président (LR) de la région des Pays de la Loire, Bruno Retailleau, avant de partir pour Rome, "s'est montré ouvert à cette idée, voire plutôt favorable", a estimé M. Hug de Larauze.

Le ministre de l'Économie Bruno Le Maire a annoncé jeudi une nationalisation temporaire des chantiers navals de STX France afin de "défendre les intérêts stratégiques de la France", après l'échec des discussions avec le groupe italien Fincantieri. Pas sûr que ce contre-exemple ne remette en cause la détermination du gouvernement de ce côté-ci des Alpes...

"Toutefois le ministre français de l'Economie affirme qu'ils se sont entendus sur une date". Dans l'article Bruno Le Maire explique aller à Rome "avec un état d'esprit constructif". Nous sommes deux nations sœurs. Une initiative qu'Emmanuel Macron voit comme "un geste d'ouverture", précise le ministre de l'Économie.

Le locataire de Bercy a rappelé que, dans la proposition française (partage 50-50), "le président du conseil d'administration, désigné par Fincantieri, dispose d'une voix prépondérante en cas d'égalité". Or, ce faisant, cette reprise en main annule de facto un accord conclu en avril dernier entre ladite STX et Fincantieri, une entreprise de construction navale basée à Trieste, au nord de l'Italie.

Selon Bruno Le Maire, les 51% demandés par Fincantieri ne représentent qu'un symbole. Il a notamment évoqué le " risque de transfert des technologies (de pointe) vers la Chine, qui signerait la fin des chantiers de Saint-Nazaire ". "Nous voulons un actionnaire privé et Fincantieri est aujourd'hui le meilleur groupe industriel à rejoindre ce grand projet franco-italien et européen" déclare le ministre.


STX : Paris proposera à l'Italie une coopération militaire