Lundi, 23 Octobre 2017
Dernières nouvelles
Principal » Airbnb : moins de 100 000 euros d'impôts versés en France en 2016

Airbnb : moins de 100 000 euros d'impôts versés en France en 2016

08 Août 2017

Avec un chiffre d'affaires dans notre pays de plusieurs dizaines de millions d'euros par an, comment expliquer une si petite somme reversée à l'Etat? Et Paris, est même sa première ville avec 60 000 annonces. De plus, "en douze mois, depuis juin 2016, nous avons distribué un milliard d'euros aux hôtes, une contribution considérable à l'économie française", martèle le directeur général d'Airbnb en France, Emmanuel Marill. "Un comble, quand la France, avec plus de 400 000 annonces de logements cette année, représente le deuxième marché, derrière les Etats-Unis, pour Airbnb", rappelle le quotidien.

Le Parisien, qui révèle ce montant, le dit "toujours ridiculement bas", quand bien même il est plus élevé que les 69 168 euros versés en 2015 sur un chiffre d'affaires déclaré de 4 958 700 euros (et un résultat net à 97 200 euros). Et elles savent parfaitement tirer les ficelles de l'optimisation fiscale, au grand dam des caisses publiques et des entreprises strictement européennes. Selon la plateforme, il s'agit d'une "optimisation fiscale ". Des pays où les taux d'imposition sont sans commune mesure avec ceux de la France, où l'impôt sur les sociétés est de 33%, contre 12,5% pour l'Irlande. "Nous nous conformons aux règles et payons toutes les taxes que nous devons, là où nous opérons", écrit-il en précisant que les hôtes AirBnb se voient rappeler qu'ils doivent s'acquitter des taxes locales.

Airbnb indique pour sa part respecter les législations fiscales en vigueur et même contribuer à l'activité économique des marchés où l'entreprise est présente.

De leur côté, les professionnels de l'hôtellerie perçoivent en Airbnb rien de moins qu'une concurrence déloyale. Or, certains en ont fait leur principale source de revenu.


Airbnb : moins de 100 000 euros d'impôts versés en France en 2016