Mercredi, 23 Août 2017
Dernières nouvelles
Principal » Cinq femmes transgenres de l'armée américaine ripostent — Donald Trump

Cinq femmes transgenres de l'armée américaine ripostent — Donald Trump

12 Août 2017

Cette mobilisation a eu lieu deux jours après la déclaration de Donald Trump sur Twitter, précisant que la décision, qui avait été prise par Barack Obama, d'accueillir les personnes transgenres dans l'armée ne pourrait finalement pas être mise en place.

Donald Trump est revenu ce jeudi sur l'interdiction des personnes transgenres dans l'armée. Dans ces poursuites lancées mercredi devant un tribunal fédéral, elles évoquent les incertitudes au sujet de leur avenir, y compris en ce qui concerne un éventuel renvoi ou si elles vont perdre leurs droits post-militaires (retraite en particulier).

Un porte-parole du Pentagone a indiqué qu'il ne pouvait commenter un litige en cours.

"Après avoir consulté mes généraux et les experts militaires, soyez avisé que le gouvernement des Etats-Unis n'acceptera plus les transgenres à servir, dans toutes les corps de métier de l'armée américaine".

Une annonce effectuée avec peu, voire sans coordination avec le Pentagone et pendant les vacances du ministre de la Défense Jim Mattis, laissant le ministère essayer de se dépêtrer pour donner une position cohérente. Trump et Mattis ainsi que plusieurs autres hauts responsables militaires. Face à cette décisions soudaine du président américain, deux associations défendant les droits des personnes lesbiennes, gay, bi et trans (LGBT) ont décidé de saisir la justice.

"La directive de Trump d'exclure les personnes transgenres du service dans l'armée a provoqué une énorme vague de dégâts qui sont déjà ressentis à travers notre armée", a indiqué Shannon Minter, directrice juridique du NCLR. Après cette décision de 2016, une des femmes transgenres à l'origine de la plainte a confié "avoir été soulagée" et avoir avoué qu'elle était transgenre à ses officiers commandants qui ont été "très solidaires".

La poursuite a été déposée dans la capitale, Washington, au nom de cinq militaires transgenres qui cumulent ensemble près de 60 années de service au sein de l'armée américaine.


Cinq femmes transgenres de l'armée américaine ripostent — Donald Trump