Lundi, 23 Octobre 2017
Dernières nouvelles
Principal » Mise en garde à Pyongyang " peut-être pas assez dure ", dit Trump

Mise en garde à Pyongyang " peut-être pas assez dure ", dit Trump

12 Août 2017

En réponse, la Corée du Nord a menacé de tirer des missiles balistiques vers l'île de Guam dans l'océan Pacifique, où se trouve une base militaire américaine.

Plus tôt vendredi, la Chine avait tenté de faire retomber la fièvre.

La Corée du Nord joue pour le moment un rôle d'Etat tampon entre la Chine et les forces américaines basées en Corée du Sud et au Japon.

"La Corée du Nord (la RPDC) ferait mieux d'arrêter de menacer les Etats-Unis".

Ce jeudi, Trump poursuit: "Peut-être que cette déclaration n'était pas assez dure", a dit le président américain à la presse avant de rencontrer ses principaux conseillers à la sécurité nationale.

La Chine a appelé mercredi à éviter "les paroles et actions" susceptibles d'accroître la tension dans la péninsule coréenne, au lendemain de propos du président américain Donald Trump promettant "le feu et la colère" à Pyongyang. "Si la Corée du Nord fait quoi que ce soit - ne serait-ce qu'en songeant attaquer des gens que nous aimons, ou nos alliés, ou nous-mêmes - ils devront vraiment s'inquiéter", avait-il déclaré jeudi.

Prié de dire s'il pourrait envisager une frappe préventive sur la Corée du Nord pour l'empêcher de lancer une attaque nucléaire contre les Etats-Unis, il a répondu: "Nous verrons ce qui se passe". Sur Twitter, le président américain a lâché quelques lignes en forme de menace.

En juillet, le Nord a mené deux tirs réussis de missiles balistiques intercontinentaux (ICBM), mettant une bonne partie du continent américain à sa portée.

Quatre missiles seront tirés simultanément, a expliqué l'armée. Ils s'abîmeraient ainsi à l'extérieur des eaux territoriales américaines.

Les propos tenus vendredi par M. Trump constituent le dernier d'une série d'avertissements cette semaine contre la RPDC. Et Donald Trump ne semble pas avoir l'intention d'apaiser la situation. "La France est prête à mettre tous ses bons offices disponibles pour que nous puissions trouver une solution pacifiée", a-t-il également affirmé.

"L?interprétation nord-coréenne de la rhétorique de Washington diffère de l'interprétation occidentale des menaces habituelles de Pyongyang".

Il y a sur l'île de Guam située dans l'océan pacifique à 3.400 km de la Corée du Nord, la base aérienne d'Anderson.


Mise en garde à Pyongyang