Lundi, 25 Septembre 2017
Dernières nouvelles
Principal » Les universités américaines dominent le palmarès — Classement de Shanghai

Les universités américaines dominent le palmarès — Classement de Shanghai

16 Août 2017

Commençons par émettre les plus fortes réserves sur le classement de Shanghai: basé sur le nombre d'articles publiés dans des revues scientifiques prestigieuses, et sur le nombre de prix Nobel ou de médailles Fields rattachés à telle ou telle université, il ignore complètement, entre autres, les sciences humaines ou le Droit, et n'a été inventé que pour faire la promotion des facs américaines, qui répondent exactement aux critères énoncés.

La première université française, Pierre-et-Marie-Curie, 40e cette année, continue de perdre des places (36e en 2015, 39e en 2016). Elle est talonnée par l'université de Paris-Sud, classée 41e, qui progresse de cinq places.

Pour la Belgique, l'université de Gand (UG) figure à la 69ème place, à égalité avec l'Ecole normale supérieure donc, devant la KU Leuven (90ème) et l'Université catholique de Louvain (UCL), à la 101ème position.

En 2017, la France demeure 6ème du classement mondial, avec 20 établissements classés parmi les 500 premiers. Au niveau européen, la France ne se place qu'en cinquième place du vieux continent.

Reste que malgré les critiques, le classement est scruté chaque année par les universités et les entreprises internationales. C'est une place que l'université occupe depuis 2004. Harvard, dans le Massachusetts, et Stanford, près de San Francisco, dominent.

Les universités françaises se maintiennent dans la dernière édition du classement de Shanghai. Vient ensuite le MIT, l'université de Berkeley et celle de Pinceton. Elle y confirme sa 19e place, uniquement précédée par des établissements des Etats-Unis ou de Grande-Bretagne.

La pondération de ces cinq indicateurs divisée par le nombre d'enseignants-chercheurs de l'université.

Edité depuis l'année 2003, le classement de Shanghai est publié tous les ans par l'université de Jiao Tong.

Selon le ministère, il est nécessaire que les classements internationaux "puissent refléter fidèlement la nouvelle organisation de l'enseignement supérieur français ".


Les universités américaines dominent le palmarès — Classement de Shanghai