Samedi, 18 Novembre 2017
Dernières nouvelles
Principal » Trois patrons cessent de conseiller Trump après Charlottesville

Trois patrons cessent de conseiller Trump après Charlottesville

16 Août 2017

Donald Trump a jugé dans un premier temps que les responsabilités étaient partagées dans ces violences.

Ils estiment la réaction jugée trop faible et tardive de Donald Trump à la suite du rassemblement de l'extrême droite américaine au cours du week-end en Virginie. Mais pour certains, le mal est déjà fait.

Le président américain Donald Trump a incendié les patrons qui ont quitté une instance consultative de la présidence, mardi, les accusant de "ne pas prendre leur travail au sérieux" et de "partir par embarras". Le patron du géant pharmaceutique Merck, Kenneth Frazier, a ainsi claqué la porte de ce groupe ce lundi.

"Les dirigeants américains doivent honorer nos valeurs fondamentales en rejetant clairement les expressions de haine, de sectarisme et de suprématie d'un groupe qui vont à l'encontre de l'idéal américain selon lequel nous naissons tous égaux", a dit le patron de Merck, lui-même noir. Cependant, aucun n'a encore émis de décision concernant un éventuel retrait du groupe de conseillers de Donald Trump.

Dans la demi-heure suivant cette annonce, Donald Trump a répliqué. "Merck Pharma est un leader de l'augmentation des prix des médicaments alors qu'au même même il délocalise des emplois hors des Etats- Unis".

Brian Krzanich, président d'Intel, important joueur dans le domaine des puces électroniques, a annoncé son départ dans un article de blogue en fin de soirée le 14 août. Je pars parce que je veux avancer alors que beaucoup à Washington semblent davantage intéressés par le fait d'attaquer quiconque n'est pas d'accord avec eux. "Nous devrions honorer, et non agresser, celles et ceux qui défendent l'égalité et les autres valeurs chères à l'Amérique".


Trois patrons cessent de conseiller Trump après Charlottesville