Lundi, 25 Septembre 2017
Dernières nouvelles
Principal » Trente morts dans une frappe aérienne contre un hôtel au Yémen

Trente morts dans une frappe aérienne contre un hôtel au Yémen

24 Août 2017

Les frappes visaient des barrages de sécurité aux alentours de la capitale, tenue par les rebelles chiites houthis. Un petit hôtel situé dans la région d'Arhab, à environ 20 km au nord de la capitale, un bâtiment médical, ainsi qu'une station de télévision appartenant aux rebelles ont été touchés.

Les opérations de secours ne sont pas terminées, a indiqué à l'AFP un responsable d'une organisation humanitaire internationale, précisant que des civils "déplacés par la guerre figurent parmi les morts".

Un habitant d'Arhab transporte ses effets après les frappes aériennes le 23 août 2017
Un habitant d'Arhab transporte ses effets après les frappes aériennes le 23 août 2017

"Nous avons envoyé six ambulances à Arhab où on a dégagé 35 corps".

Les rebelles Houthis, qui contrôlent la capitale yéménite Sanaa, ont averti hier leur principal allié, l'ex-président Ali Abdallah Saleh, qu'il "subirait les conséquences" de ses déclarations après que ce dernier les ait qualifiés de "miliciens".

D'autres corps restent sous les décombres, a-t-il ajouté, alors que l'agence Saba, contrôlée par les rebelles, a fait état de 71 victimes, morts et blessés, en attribuant les raids à l'aviation de la coalition arabe, menée par l'Arabie saoudite, qui soutient le gouvernement réfugié dans le sud. La coalition a été accusée à plusieurs reprises d'avoir visé par erreur des civils.

Le conflit entre la milice houthie et les forces loyalistes soutenues par la coalition militaire sunnite, qui a la maîtrise de l'espace aérien, a fait plus de 10'000 morts et déclenché une épidémie de choléra qui affecte plus de 500'000 habitants.


Trente morts dans une frappe aérienne contre un hôtel au Yémen