Samedi, 18 Novembre 2017
Dernières nouvelles
Principal » La croissance du PIB français confirmée à 0,5% au 2e trimestre (Insee)

La croissance du PIB français confirmée à 0,5% au 2e trimestre (Insee)

30 Août 2017

La croissance du PIB français est de 0,5% au deuxième trimestre 2017, grâce notamment à une hausse des exportations.

L'acquis de croissance enregistré par la France depuis le début de l'année, c'est à dire la hausse du produit intérieur brut sur l'ensemble de 2017 si la croissance était nulle pendant le second semestre, s'établit déjà à 1,3%.

Croissance de 0,5% du PIB confirmée au deuxième trimestre. À +0,5%, celle-ci est comparable à celle enregistrée lors des trois premiers mois de l'année.

Les chiffres de la consommation sont une donnée importante pour la croissance française, traditionnellement portée par les achats des ménages.

Cette dynamique a permis une nouvelle hausse de la demande intérieure, qui a contribué "à la croissance du PIB pour +0,4 point, comme au trimestre précédent", précise l'institut national des statistiques dans un communiqué. Un chiffre en léger repli par rapport à la précédente estimation de l'Insee (+0,8%), mais qui traduit néanmoins une nette amélioration par rapport au premier trimestre, où le commerce extérieur avait pesé négativement (-0,6%). Un chiffre qui conforte la prévision du gouvernement, qui table cette année sur 1,6% de croissance.

Les achats de biens au soutien du PIB.

En revanche, les achats de véhicules ont un peu reculé (-0,2%), avec une hausse dans les automobiles mais une baisse dans les motos, tandis que ceux d'"autres biens fabriqués" (parfumerie, bricolage.) ont ralenti (+0,2% contre +0,7% le mois précédent).

Consommation des ménages en hausse de 0,7% en juillet. Ce rebond s'explique notamment par la reprise des achats de biens fabriqués (biens hors alimentation et énergie), qui progressent de 1,2%. La consommation de produits alimentaires est également repartie (+0,8%) après son trou d'air de juin (-0,5%).


La croissance du PIB français confirmée à 0,5% au 2e trimestre (Insee)