Lundi, 25 Septembre 2017
Dernières nouvelles
Principal » Mailly: "Je ne défends pas cette réforme, j'essaie d'être objectif"

Mailly: "Je ne défends pas cette réforme, j'essaie d'être objectif"

03 Septembre 2017

En 2016, FO faisait partie du front syndical contre la précédente réforme. Après avoir annoncé que FO ne manifesterait pas au côté de la CGT lors du rassemblement du 12 septembre contre la réforme du Code du travail, le secrétaire national du syndicat, Jean-Claude Mailly, s'est de nouveau éloigné de la CGT, dimanche 3 septembre dans l'émission "Dimanche en politique", sur France 3. Selon Philippe Martinez, son secrétaire général, invité de franceinfo, "c'est une mesure qui va libéraliser le droit du travail pour donner plus de pouvoir aux chefs d'entreprise et moins de protection aux salariés". La confédération de Jean-Claude Mailly était d'autant plus arc-boutée contre une telle évolution que sa place dans le syndicalisme, depuis l'après-guerre et la scission avec la CGT communiste, s'est faite à partir des négociations de branche où le patronat et les gouvernements successifs l'ont poussée en avant, alors que son implantation dans les entreprises était faible, à la différence de la CGT et la CFDT.

Il n'y aura pas que la CGT dans la rue le 12 septembre pour protester contre la réforme du Code du travail.

Dans une interview, paru sur le site des Echos, Jean-Claude Mailly justifie de la même façon cette décision: l'attente de discutter du conternu de la réforme. "Le vrai combat a eu lieu pendant trois mois", "trois mois de discussions intenses", a-t-il poursuivi. " Nous avons fait notre travail de syndicaliste pragmatique qui est de discuter point par point, et nous nous positionnerons à la fin sur ce qui va, et ne va pas ", détaille Jean-Claude Mailly.


Mailly: