Samedi, 18 Novembre 2017
Dernières nouvelles
Principal » Nouvelles manifestations de l'opposition togolaise

Nouvelles manifestations de l'opposition togolaise

08 Septembre 2017

AFP Les partisans de nombreux partis d'opposition ont commencé à se regrouper, mercredi 6 septembre, dans dix villes à travers le Togo pour manifester et dénoncer la lenteur du gouvernement pour boucler son projet de réformes constitutionnelles. Pouvait-on entendre de la bouche des centaines de personnes qui ont pris part à la manifestation de l'opposition.

L'opposant historique Jean-Pierre Fabre défilait à pied au milieu du cortège, encerclé par une chaine humaine. En catastrophe le gouvernement a accepté un projet de loi limitant à deux mandats l'exercice du pouvoir présidentiel -ce qui n'est pas suffisamment précis pour indiquer que cela a un effet immédiat- et a coupé l'internet et les réseaux sociaux dans le pays -ce qui prouve son inquiétude-. Toutefois, dans les rangs des manifestants, c'est la démission du chef de l'État " aujourd'hui même " qui était réclamée. "Si le peuple est décidé rien ne peut l'arrêter, pas même l'armée", assure Armand Jarre, un manifestant de 26 ans.

Dans le nord du pays, à Sokodé, Dapaong et Kara notamment, plusieurs milliers de manifestants ont également défilé, selon Amnesty International et des témoignages d'habitants sur place.

Malgré l'annonce la veille de l'avant-projet de réforme, adopté en Conseil de ministres, les militants de l'opposition togolaise ne semblaient pas baisser les bras.

Toutefois, la limitation à deux mandats présidentiels ne se fera pas de manière rétroactive. "Mais nous avons besoin d'un consensus pour que cette réforme soit acceptée ", soit les quatre cinquièmes des votes au Parlement.

Fort des marches et autres manifestations d'envergure nationale, l'opposition arrive petit à petit à faire plier le gouvernement et mieux le régime de Faure Gnassingbé, Président de la République du Togo.


Nouvelles manifestations de l'opposition togolaise