Lundi, 25 Septembre 2017
Dernières nouvelles
Principal » Nokia : 600 postes supprimés d'ici 2019 en France

Nokia : 600 postes supprimés d'ici 2019 en France

09 Septembre 2017

Le groupe emploie environ 100.000 personnes dans le monde et a réalisé en 2016 un chiffre d'affaires de 23,9 milliards d'euros, en repli de 10% sur un an à périmètre comparable. Les syndicats jugent le projet "inacceptable".

Ce plan de réorganisation avait été annoncé alors que Nokia venait d'acquérir Alcatel-Lucent, accroissant donc sa présence en France.

Le géant des télécoms Nokia a l'intention de supprimer 597 emplois en France. Justifiées par la maison mère pour un besoin de " dégager 1,2 milliards d'euros d "économies " d'ici l'an prochain, ces suppressions d'emploi n'impacteraient pas les services Recherche et développement (R&D)". Elles affecteront les fonctions centrales et support (gestion des commandes, vente...) de ces filiales basées au campus de Paris-Saclay (Essonne) et à Lannion, tandis que les fonctions recherche-développement ne seront "pas concernées ". Hier, la direction de la filiale française a annoncé, de source syndicale, la suppression de 597 emplois supplémentaires sur le territoire national entre 2918 et 2019: " Seules les filiales Alcatel Lucent International et Nokia Solutions and Networks (NSN) - qui regroupent actuellement 4 200 personnes - seront concernées par ce PSE", nous a confirmé une porte-parole de la direction de Nokia France. Le ministère de l'Économie va mettre en place un comité de suivi des engagements de Nokia (le groupe ayant promis d'embaucher 500 employés en R&D d'ici la fin de l'année prochaine). ", dénonce de son côté dans un communiqué l'intersyndicale (CFDT, CFE-CGC, CGT et CFTC)".

"Les engagements doivent être réaffirmés dans l'esprit de conserver et développer à long terme les deux derniers sites France (Paris-Saclay et Lannion)". Le groupe souhaite " repositionner la France en pôle d'excellence en matière de recherche-développement sur trois technologies clé: la 5G, la cybersécurité et l'internet des objets ".

Nokia a fait état fin juillet d'un bond de ses bénéfices grâce à un accord de brevet avec Apple et des gains de parts de marché, tout en prévenant que son activité de réseaux pourrait ralentir plus que prévu en 2017.


Nokia : 600 postes supprimés d'ici 2019 en France